51 ans plus tard, porte de Versailles

Publié le 10 Octobre 2012

 

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-10/2012-10-09/article_manif.jpg

 

 

Canaille le Rouge aime à rappeler cette phrase d'Elsa Triolet : "les barricades n'ont que deux côtés".

 

Ce qui s'est passé hier au salon de l'auto en est la terrible illustration.

 

Le héraut de Blumollet en protégeant les constructeurs automobiles et équipementiers hébergés par la Chambre de commerce de Paris a choisi son côté et affirmé son camp.

 

Outre les raison légitime de la colère des ouvriers hier, la mémoire porte un sourire crispé pour se rappeler que parmi les travailleurs de l'automobile présents repoussés à coup de gaz et de matraques se trouvaient des enfants des mêmes qui étaient poussés de la même façon mais vers à l'intérieur de ces mêmes lieux le 21 octobre 61 pour s'y faire massacrer.

 

Stop , canaille ne mélange pas les genre!


Comment ça ? Pas la même chose ?


Quand un gouvernement use de sa police contre la classe ouvrière, il sait au service de qui il agit.

 

Pas étonnant que 57% des électeurs de droite trouve du talent à Valls. 

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Nouvelles du front

Repost0
Commenter cet article