Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

4 décembre , 18h00, Sotteville-lès-Rouen. Rappel pour les moins éloignés

http://bataillesocialiste.files.wordpress.com/2010/04/solidaritesottevillaise.jpg?w=450

 

 

 

Voici l'invitation reçu par Canaille le Rouge.

 

Un peu trop loin de chez lui mais ils semble que plus d'une quizaine de Normands du haut et du bas soient lecteurs de ses p@ges.

Donc que l'information circule et participe au succès de l'initiative.

 

UE-sotteville-04-12-2012.jpg

 

RÉCESSION ET RÉGRESSION SOCIALE

 

« Choc budgétaire », « choc de compétitivité » : Sarkozy n’a pas pu le faire. Hollande et les socialistes le font. Laurence Parisot se félicite : « Nous avons été entendus ». Est-ce cela le « Changement maintenant » ? Les électeurs de Hollande n’ont certainement pas voté pour ça. Un déni de démocratie supplémentaire.

30 milliards de cadeaux supplémentaires au patronat payés par les contribuables, en majorité les salariés et les retraités, sous forme de hausse de la TVA et de réduction des services publics. Après les 38 milliards versés aux actionnaires du CAC40 en 2012, ces derniers vont pouvoir spéculer allègrement avec cette nouvelle manne car aucun contrôle ne sera assuré ! Ce n’est pas le travail qui coûte cher car c’est lui qui crée les richesses. C’est le Capital qui nous coûte de plus en plus cher ! En 2011, Sanofi a reçu 540 millions d’euros de crédits d’impôts recherche mais il a versé 3,48 milliards à ses actionnaires. Aujourd’hui il licencie tout en continuant à réclamer avec les grands patrons un allègement des cotisations chômage.

Face aux chocs répétés assénés aux salariés, il ne reste plus à ces derniers que la révolte et les luttes.

Mais ces luttes ont besoin de perspectives politiques car aucune issue n’est possible dans le cadre des institutions européennes. L’UE menace notre mode de vie, nos acquis sociaux, notre droit de voter et de choisir une autre voie que celle du capitalisme mondialisé. Les projets des politiciens européistes, de la droite aux socialistes, visent à donner encore plus de pouvoirs aux technocrates de Bruxelles, aux institutions financières et politiques européennes. C’est déjà en partie fait avec le TSCG.

Peut-on changer l’Union Européenne de l’intérieur et réorienter sa politique ? Quels sont les dangers des projets fédéralistes ? Le peuple français peut-il se faire entendre ? Est-ce condamnable que de préférer sortir de l’UE pour construire des coopérations internationales mutuellement avantageuses pour les peuples et refuser de servir les intérêts capitalistes ?

Les militants d’Action Communiste vous invitent à venir débattre de ces questions européennes. Débattre pour agir ensemble. 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article