Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De l'usage obscène d'une catastrophe aérienne.

Il ne s'agit pas ici de participer à des opérations qui confinent à un certain voyeurisme autour de la douleur des familles touchée de plein fouet par la catastrophe de l'Airbus. Non. Mais de pointer une sorte de comportement odieux limite obscène du pouvoir qui se sert de tout pour avancer ses pions les plus réactionnaires possibles.

Dans la même période où le gouvernement français donne un statut officiel aux diplômes décernés par le Vatican, en France, la seule expression publique officielle, largement relayée par les média, pour rendre hommage aux victimes de la catastrophe aura été la présence officielle des représentants de l'état à des cérémonies à caractère religieux. "Haro sur l'école républicaine, vive les fous de dieux".
 

Notons bien que le brésil (fort pourtant d'un clergé puissant mais aussi berceau de la théologie de la libération) à lui pris des dispositions de deuil officiel laïc, ce qui n'empêchera pas Borloo de caler sa visite au bresil sur l'agenda épiscopal.
 

Entendons-nous bien. Au nom de la liberté de conscience et de culte, il ne s'agit pas ici de faire obstacle à des choix religieux des familles. Pour autant, Est-ce le rôle de l'état de s'abimer en bondieuseries.

Donc liberté des familles qui n'empêche pas de protester le plus fermement possible, et j'ai l'impression d'être bien seul, contre ce passage en force par la réaction la plus cléricale par cette violation supplémentaire du pacte républicain, de la constitution et de loi de 1905. D'ailleurs, parmi les familles des victimes a-t-on demandé leur avis à celles qui ne se reconnaissent pas dans ces pratiques ?
 

Profiter d'un moment de douleurs des uns pour pousser idéologiquement les idées rétrogrades adossées aux appareils religieux est une forfaiture de plus de ce pouvoir.
 

En état de sidération, à quelques encablures d'une échéance électorale qui mobilise leur énergie, les forces politiques et sociales qui en d'autre temps ont su mobiliser pour défendre la laïcité sont d'un silence aussi exaspérant que triste.
 

Si cela continu les effigies religieuses, au nom de traditions locales ou des préambules des traités de l'UE vont réintégrer écoles et hôpitaux sans que les démocrates ne s'en offusquent. A quand les tribunaux réguliers et séculiers, les bûchers pour avortement ?
 

La perte de repères et de valeurs progressistes, si elle a frappé prioritairement le monde du travail a aussi des effets au moins aussi profond que pervers dans toutes les autres catégories de la population.
 

Et pendant ce temps les uns et les autres parmi les prétendus laïcs rivalisent d'originalité pour nous parler de Jaurès.
 

Aux actes m'sieurs dames, aux actes!!


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article