Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Florilège


Les jours rallongent, le temps est clément. Donc, message de ce jour très court mais instructif,  juste pour entretenir la forme:

Tiré du JDD du 29 03 09,

Contraint de revenir sur le devant de la scène compte tenu de petites histoires de dividendes, de stocks options et autres jetons de présence qui comme chacun sait empoisonnent toutes les réunions de familles dans la période, au détour de son entretient avec la presse, voici les dix commandements d'Ernest Antoine Seillère :

1) "Ce qui doit primer, comme partout dans le monde, ce sont des critères de réussite, dont la création de profits."


2) "Etes-vous capable de me dire ce que "vaut" quelqu'un qui a une bonne structure mentale, un sens juridique et financier, qui sait s'adapter aux cultures du monde, a du charisme et la capacité de jauger les hommes?"


3) "Avec la crise, nous tombons dans la social-démocratie militante. L'égalité reprend tous ses droits"


4) "La France jouit d'un système de protection sociale exceptionnel qui protège ses citoyens contre le risque de maladie, du chômage et de la vieillesse. Il nous coûte une part de la croissance, lorsqu'elle existe. Mais il nous protège de la crise".


5) "Le capitalisme va muter. Mais rien ne mute mieux que le capitalisme!"

6) (En France) "Nous cherchons un salut dans les principes au mépris de la réalité"


7) "Nous passons d'un monde où triomphait la liberté à un monde où domine l'égalité".


8)" Les Français restent mal à l'aise à l'égard de la richesse"


9) "En France les stock-options sont fiscalisées plus que partout ailleurs et avec l'effondrement des marchés, il n'y a plus un seul plan d'attribution d'actions qui soit gagnant".


10 ) Nous cherchons un salut dans les principes au mépris de la réalité 


Et une poire pour la soif :

"Nous avons acheté pour 4 milliards d'euros d'actifs et nous en avons cédé autant".

"Nous détenons des actifs de qualité: Bureau Veritas, Legrand, Saint-Gobain, Materis ou Stallergènes".


C'est moins précaire que le SMIC, le RMI ou les allocations chômage.

Tout cela pour laisser transpirer un mépris de caste et de classe et la complainte du capitaliste harcelé par le fisc et les pauvres.


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article