Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que faire de vos sous ,

Comme la grande majorité des lecteurs de ce blog, vous êtes certainement tétanisés à l'idée de ne savoir que faire du reste de vos liquidités dès qu'arrive le 27 de chaque mois.
la canaille vous vient en aide.

Trésoriers d'associations qui croulent sous les dons et cotisations.
Responsables financiers d'établissements culturels, administrateurs de théâtres, directeurs de musées,
Responsables de la politique financière du mouvement syndical et progressiste,
Toi ma soeur rmiste avec tes gosses et tes parents à charge
toi aussi qui te cache parce que retraité tu risque de passer pour un nanti.

Allez-y, courrez voir cette perle que j'ai trouvé par hasard. Qu'on se rassure, si elle figure dans un quotidien Suisse, ce genre de pub n'est pas plus lue dans les coins populaires de Genève ou de Lausanne qu'elle le serait ici à Auber, porte de Vitry ou dans les banlieue de Troyes,  les quartiers nord de Marseille ou ceux du port de commerce à Brest.

Ceci n'est pas une pub (on s'en douterait ici facilement) raison de plus pour la lire

Si autour de vous, parmi les gens sincères, certains doutent toujours de ce qu'est le capital, montrez leur comment il organise le pillage des richesses que les uns crééent que les autres rêvent de pouvoir participer à créer et dont tous à juste titre veulent profiter. C'est souvent plus efficaces qu'un tract ou un discours.


PS : Cela dit, si vraiment vous êtes un peu moins serrés à un moment donné et que vous pouvez distraire quelques fonds, votre musée de la résistance nationale (le MRn à Champigny) traverse une passe difficile qui ris que de trainer et,  sans vos aides, de très gravement évoluer.

Comme les résidents à Vaduz ont plus à faire oublier qu'à valoriser sur la période qui mobilise l'activité du musée, et que donc ils ne nous viendront pas en aide, c'est vers ceux qui ont le moins que le musée qui porte la mémoire de la Résistance populaire et ouvrière se tourne.

Mémoire des comités populaires des syndicats clandestins, mémoire de ces intellectuels qui luttaient et tombaient mais qui ont aussi gagné au côté des ouvriers et paysans, celle des F.T.P. dont sa M.O.I. en maquis comme en villes, le musée donc, a un urgent besoin de vous pour avoir les moyens de continuer de dire et d'écrire l'histoire des seconds comme celle de la trahison des premiers qui ont le plus et le planquent. 

Si vous ne savez comment les joindre, écrivez moi, je vous passerai leurs coordonnées si vous voulez les aider et je leur transmettrais vos messages. 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article