Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Bourses ou la Vie ?


(grand merci à Burki et à 24h en Suisse)





"Les caisses sont vides" (F. Fillon, 1er Sinistre de Nabotouchotrésor)





A l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire lundi, l'Etat français apportera une garantie "payante" des prêts interbancaires jusqu'à 320 milliards d'euros, a annoncé le président Nicolas Sarkozy. L'Etat consacrera également jusqu'à 40 milliards d'euros pour recapitaliser les banques qui seraient en difficulté.

 

Cette union européenne qui fait se serrer la ceinture des familles populaires au nom des "déficits publics" qui seraient intolérables et donc à résorber, le gouvernement français qui casse les emplois publics au nom de la lutte contre ces déficits, mobilisent plus de mille milliards d'Euro d'argent publics pour soutenir le capital dont 320 de soutien et 40 de transfusion rien que pour le gouvernement français.

Pour rappel, voici les chiffres officiels de 2007 pour la France :

Dépenses 334,7 Md€, réparties selon:
 Enseignement et recherche: 80,3 Md€
 Collectivités territoriales: 49,5 Md€
 Dettes et engagements financiers: 40,9 Md€
 Défense: 36,2 Md€
 Travail, emploi et solidarité: 24,3 Md€
 Sécurité et justice: 22 Md€
 Union européenne: 18,7 Md€
 Transports, ville et logement: 15,9 Md€
 Autres missions: 46,9 Md€
Recettes 292,7 Md€
 TVA: 133,5 Md€
 Impôt sur le revenu: 57,1 Md€
 Impôt sur les sociétés: 46,1 Md€
 Taxe intérieure sur les produits pétroliers: 18 Md€
 Autres recettes fiscales: 11,1 Md€
 Autres recettes: 26,9 Md€
Déficit de l'État: 42 Md€ (soit 14.3% des recettes)

Détail de dépenses prévues pour 2008 (toujours en France) :
1. Remboursements et dégrèvements : 83,1 milliards d'euros;
2. Enseignement scolaire : 59,3 milliards d'euros;
3. Engagements financiers de l'état : 42,4 milliards d'euros;
4. Défense : 36,8 milliards d'euros;
5. Recherche/Enseignement supérieur : 23,3 milliards d'euros;
6. Sécurité : 15,9 milliards d'euros;
7. Travail et emploi : 12,3 milliards d'euros;
8. Solidarité : 12 milliards d'euros;
9. Gestion des finances publiques : 11,3 milliards d'euros;
10. Ecologie, aménagement, développement durable : 10,1 milliards d'euros;

Donc, depuis l'Elysée, Matignon et les places fortes politiques du capital, les mercenaires du CAC 40 vont engager pour soutenir les banques des sommes pharamineuses plus que le total des dépenses du budget 2007 (310 Milliards d'Euro).
 

A quoi ces Milliards vont-ils servir ?
A permettre aux banques de prêter.

A qui ? A quel taux ? Pour quoi faire ?

Pour du logement social ? Des hôpitaux de proximité humanisés? Des services publics de qualités ? Un aménagement du territoire qui s'appuie sur les atouts économiques et industriels des régions ?

Non. Le Sarkoduc monétaire va alimenter les tankers des paradis fiscaux de la rente et de la spéculation.

Il va alimenter comme pour la boite à Bouton (la Société Générale) celle des stocks options, de la rente et des paradis fiscaux.

"Le crédit coûtera plus cher et sera plus sélectif", selon M. Peyrelevade
(Vous savez, un des fossoyeurs du Crédit Lyonnais conseiller de Bayrou, directeur adjoint du cabinet de Pierre Mauroy durant les privatisations)

Mais au fait, ces sommes, c'est quoi comme échelle de mesure ?

Au hasard (mais pas vraiment) : Le budget annuel de la solidarité pour 2008 (vous savez, celui qui fait hurler le capital parce que le RSA qu'il abrite aurait risqué d'être abonder par une micro taxe sur le capital), ce budget représente 3.33% (oui, vous lisez bien : trois virgule trente trois pour cent) des sommes que le pouvoir mobilise pour aider les vampires des places financières.
Si, comme le dit Nabotouchotrésor, le capital rapporte intérêt au court du marché donc au moins deux chiffres (mon oeuil ! Depuis quand le tigre donne-t-il du fourrage aux gazelles ?) si c'est cela, les titulaires du RSA vont rouler en Porsche pour aller en weekend à Deauville.

Le budget de l'Education : 59,3 milliards d'euros; (1/6 de la manne allouée aux spéculateurs). Combien de poste en moins, de classes fermées à la rentrée ?

Ou encore, ces sommes représentent 15.5 fois le budget de la recherche mais on va vous faire pleurer pour donner au téléthon.

A propos du téléthon, et si on faisait le contraire :

Laissons-les organiser une vente de charité pour renflouer les banques, lutter contre les spéculopathies.

Comme D. Strauss Kahn s'y mobilise et que B.Delanoë persiste à se déclarer social libéral, puisque l'heure est au repas de luxe à Monaco ou ailleurs pour fêter la déroute des banquiers, appelons cela la soce-financière.
Il parait (c'est ce que disent les livres de cuisine) que c'est très bon pour garnir les croûtes et les vols au vent, ce qui, reconnaissons-le, va bien avec leurs utilités sociales et leurs visées.

Les 340 milliards de crédits existent puisque le Nabotouchotrésor les a sortis de sa manche. Mobilisons les pour une relance saine de l'économie à partir d'une réponse au besoin populaire et d'abord pour certains avoir un toit, manger à sa faim, se chauffer et s'éclairer, payer un jouet aux gamins ; et pour cea avoir un travail.

PS : Avant de mettre en ligne, titre de la manchette du Monde :

"Les bourses européennes euphoriques à la clôture
L'indice de la place de Paris a clôturé en hausse de 11,18 %, la plus forte hausse de ses vingt ans d'histoire."

CQFD !!





Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article