Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un peu d'écologie politique

Un peu d'écologie politique :

Ca débat dur autour du 1er mai.

Ici l'un explique que l'internationale ouvrière n'a rien à voir avec le PS d'aujourd'hui.

Ailleurs, une autre cherche des racines du 1er mai au milieu du pacifique.


L'histoire, c'est génial. mais ça sert à quoi si on ne s'en sert pas ?

Chicago, grève chez Mac Cormick, l'agence Pinkerton comme un SAC du coin. Massacre de Fourmie, journée de 8h, et déjà une part des ex notables communards qui font tirer sur les travailleurs.



Et voila, nous y sommes : si, justement , entre 2ème internationale et PS, il y a du lien. Pas une écoute de dériveur mais une remorque, du type "Abeille Bourbon", du spécial gros temps, tout  au service des armateurs, pas des marins.

Une remorque qui permet de tirer fort et tenir un cap idéologique.


Il est donc parfois nécessaire de faire un peu d'histobiologie parlementaro-groupusculaire.

Si on regarde bien dans les éprouvettes de l'histoire, on arrive à entretenir la connaissance scientifique qui éclaire le politique :

De mutation en mutation, il y a des ruptures et des filiations : Le PS (Parti Socialiste, nom scientifique SFIOGM) est à la SFIO d'origine (section française de l'internationale ouvrière) ce que le Vatican est aux douze commandements, l'inquisition à la charité chrétienne ou le stalinisme est à la révolution d'octobre : une sorte d'OGM qui a gardé le nom générique, l'aspect vu de loin, mais qui empoisonne les sols, les plantes qui y poussent et ceux qui s'en nourrissent dès qu'ils la consomment.

Un canada dry de la lutte des classes (voir la base "théorique" par sa direction proposée pour son congrès).

La première mutation s'est produite en 1905 quand la SFIO a quitté la voie révolutionnaire pour revendiquer la voie réformiste. Le gène de la collaboration de classe a été mis en évidence, au dessus de la tombe de Jaurès lors de l'union sacrée d'aout 1914. L'évolution génétique a été réversible jusqu'en 1920. Après, le génome s'est biologiquement fixé au travers du pétainisme de certains via leur acceptation de Munich, la peine de mort pour les communiste en 39, les guerres coloniales des suivants.

Et depuis la tige est haute, la fleur parfois semble belle, d'un rose orangé séduisant, mais la graine, du point de vue de la transformation de la société, reste improductive.

Un machin stérile au regard de sa finalité, qui non seulement est infécond pour les peuples depuis qu'il s'est vidé de ses principes fondateurs mais qui comme un Monsanto quelconque stérilise les luttes et ceux qui voudraient les mener, les dégoute avant qu'elles se mènent dès qu'il les approche. Parfois, un surgeon mal maitrisé donne un air de fraicheur au plan.

Alors, un des bio-idéologues du référencement, appelé "ruedesolférino", qui conduit le programme, coupe la pousse ou le plan s'il ne peut le maitriser : cela s'appelle "laguerredescourantsdanslescongrès". C'est très contagieux : le PCF semble atteint, LO a été touché, la LCR présente des symptômes alarmants et est pour partie infectée.

En devenant dominant, la SFIOGM met l'ensemble de la biodiversité sociale et politique sous le coup des choix du capital. C'est très contagieux puisqu'au fur et à mesure, ceux qui arrivaient un temps à s'en affranchir sont finalement rattrapés et contaminés. Cela donne le 30ème congrès du PCF et la progression de lamaladie, le "pipeulcho" de Besancenot au plan politique ou les recentrages des organisations syndicales sur le terrain revendicatif.

Un des gènes de cet OGM a pour nom de code le DSK. Il rend les terres qu'il touche improductive au travers d'une combinaison de chromosomes appelé FMI et BM.

La SFIOGM est maintenant (mais que maintenant ?) une menace grave pour la politico diversité.

C'était la leçon de botanique politique du professeur Canaille.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article