Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme des Rois Mages vers l'Elysée



Depuis que Fa# est chanoine, la politique française est devenue néo-biblique.

Entre rois mages, révélations, annonciations cène et crèches, les ingrédients se réunissent.

Révélation :

Melchior Cohn Bendit a trouvé au bout de quarante ans son chemin de Damas.  

Balthazar Jospin suivant des yeux l'étoile de Bolloré, l'a suivi pour se rendre à l'Elysée,

Wurtz même, notre Gaspard  aux multiples  campagnes, parait-il s'y serait rendu discrètement.


C'est Nouveau Testament, carton plein.

Cela au nom de la prochaine présidence française de l'UE.

A-t-on déjà vu Giscard aller voir Mitterrand avant une visite à venir en Centre Afrique ? De Gaulle solliciter Guy Mollet avant les accords d'Evian ? Même cela, ni les uns ni les autres ne l'ont (du moins officiellement) fait.

Autre temps autre mœurs, dit-on, mais....

Annonciation :

Melchior, lui a dédicacé son bouquin ; il a le temps d'écrire maintenant qu'il est vice président du Mouvement Européen-France depuis février 2007. (Dans ce machin on, retrouve un certain PH Herzog exotiquement accompagné d'une certaine A.M. Idrac qui a tenu le rôle de présidente du truc). Maintenant, l'ex-dépaveur d'impasse ne dépave plus: il garde les accès et s'est aligné sur Balthazar le rose, hésite parfois du coté de Bayrou. Le vieillissement, c'est cela : Il est passé de Bakounine à Joseph de Maistre.

Mépris du peuple partagé avec son hôte, Balthazar  propose de rester dans le cadre du traité de Lisbonne (que notre peuple à refusé par référendum). Et, fabuleux, pour lutter contre la crise financière, s'attaquer au veau d'or, chasser les marchands du temple, Balthazar a confié avoir conseillé à Starko "d'écouter le patron du FMI qui est français". Avec ça, on est sauvé, les peuples contraints à se soulever contre la faim aussi.

Ce n'est pas encore la lutte finale, mais nous avons les éruptions de la faim. Merci à Burki pour ce dessin  qui résume tout



On ne sait ce qu'a pu dire Gaspard. La direction nationale du PCF n'a plus les moyens de payer son téléphone : quand on appelle, ça sonne " en dérangement" ou "ligne coupée" (ça, l'absence de ligne, on avait remarqué, et ça ne date pas d'hier), heureusement, a chaque congrès on nous annonce une résurrection. C'est que ça va révolutionner dur. D'ailleurs même Gayssot, vous savez, l'Orb de la pensée communiste moderne, le Canal du Midi de la gestion de la  crise, oui, celui qui promet lundi  au cheminots pour être élu et se précipite dès samedi après midi  dans les bras d'un patron du cac40 (CGE devenue Veolia) en pleine fête de l'Huma pour ne pas tenir parole. Tiens, pour Judas, il ne serait pas mal.



La cène, sera publique

Notre apôtre de la mixité des trente deniers,  dans les colonnes du Monde (interview accordé au moment où le personnel du titre est en lutte) vient de faire une cène publique à ses ex amis. Attention, ce n'est pas de celle De Vinci qu'il s'agit, il s'est trompé de Léonardo : c'est Di Caprio : Gayssot  la barre du Titanic : Il se propose de sauver ce qui peut l'être du vaisseau PCF. quelle figure de proue. Le parti de vaillant Couturier dans les mains de ce navigateur en eau trouble... Quel avenir. Oui, les marchands du temple n'ont pas beaucoup de souci à se faire...


La Crèche

Et pendant ce temps là, Noel passé, l'annonçant avec les trompettes dignes de celles de Jéricho, au travers d'un désert social qu'ils s'acharnent à bâtir, pétrifiant les hôpitaux, transformant les postes d'enseignants et d'éducateurs en statues de sel, tous nos ministres s'en vont visiter des crèches.

Au passage, le patronat s'accapare la revendication sociale des crèches d'entreprises gérées par les CE et payées par les patrons, pour en faire un des morceaux du veau d'or et aider ainsi le gouvernement dans la privatisation du service publique en s'attaquant frontalement au noyau dur de sa création : la Protection Maternelle et Infantile, issue en 1945 du programme du CNR.

Et là, silence. Lourd, trop lourd silence. Personne de moufte. Quelle dénonciation ? Quelles garanties statutaires et sociales des personnels des établissements mis en place? Silence sur la mise en œuvre des moyens d'imposer le travail de nuit et du dimanche pour les parents ? La première crèche en question s'appelle L'Oréal. Ce ne sont pas les arrières petits enfants de madame Betancourt qui en auront besoin mais les petites filles de celles que sans vergognes, elle a surexploitées. Ses usines tourneront avec des ouvrières en 3x8, cela annoncé juste avant la fusion avec Nestlé qui fournira le lait (le rapprochement est en négociation) c'est parfait.

Nativité

Mères célibataires, vous allez travailler plus pour gagner à peine plus pour payer à vos patrons le droit de travailler les nuits, dimanches et fêtes dans le cadre d'une flexibilité contrainte. Vous ne pourrez pas vous y opposer : le MEDEF, son gouvernement et ceux qui se taisent l'autorisent.

Une nouvelle prière voit le jour dans le catéchisme gouvernementalo-patronal :

"Marie qui  a souffert dans le travail de naissance, souffrez que je puisse travailler et donner au patron ma reconnaissance".





 

                                                                                                                                                        Mais rassurons-nous, au nom d'une surprenante laïcité, certains on décidé de

s'affranchir de toutes ces références bibliques. Le maire de Paris vient d'annoncer que la majorité de élus de Paris avaient décidé de faire citoyen d'honneur de la Capitale le ci devant dalaï lama.


Pour le mobilier nécessaire à son hébergement, ils iront chez Lévitan ?

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article