Racisme dans les stades, pavillon de complaisance du fascisme ordinaire

Publié le 2 Avril 2008


Traquer les fascistes et tous les racistes

Les stades, du moins certains, avec les banques et les conseils d'administration sont-ils des lieux privilégiés des comportements délictuels et criminels en France ?

Bizarre Bizarre.

Personne ne pointe un truc décalé dans cette affaire de la finale PSG Lens.
Fa# est présent, si on peut dire, aux premières loges.

Il voit et pourtant lui d'habitude si prompt n'intervient pas. Le match se poursuit comme si rien n'était.

Il reste à la fin de la rencontre remettre la coupe, fait un discours.
Pas un mot de sa part sur ce qu'il a vu avant que la colère s'amplifie.
Présence du château dans les tribunes, tout plein de ministres et de préfets, dont celles et ceux des caméras dans les rues, des peines planchers, des quadrillages au faciès.

Ils sont venus ils ont tous là, présent, avec quelques milliers de policiers.

Et la sécu présidentielle laisse faire ?
Comment ce fait-ce ?
En peut de temps, injection d'extrait de flegme anglais? Tellement occupé à téléphoner pour soutenir les sidérurgistes lorrains qu'il n'aurait rien entendu ?
Preuve en tout cas que pour l'occasion les connards (pour parler le Fa#) ne sont ni pêcheurs breton, ni visiteur du salon de l'agriculture, Starko le p'tit a  appris à se contenir.

A moins que ce soit parce qu'une partie des géniteurs des connards en question voir les connards eux-mêmes sont en relations socio-politico-électorales avec Auteuil Neuilly Passy. Ce triangle d'or au cœur duquel on a construit à l'époque un nouveau Parc des Princes*.

Ce jurasic parc est l'antre historique de ces groupes néo nazi autour du PSG (bien sur, tous les supporters de ce club ne sont pas du même acabit même si j'ai du mal avec la mentalité générale des supporters, ceux du foot professionnel en particulier).





 

 

 






Pour ceux qui douteraient encore des liens  politiques , le deux illustrations ci dessus témoignent.

Imaginez la gêne  si parmi ces crétins on avait coincé un de ces étudiants en droit de Dauphine ou d'Assas, genre fils de ministre ou de banquier, un copain du nouveau conseiller général de Neuilly ou le fils d'un candidat UMP dans un arrondissement de Paris ? Un de ceux qui à la sortie du stade s'amusent parfois à quelques ratonnades ou pogrom avant de partir en Porsche ou en BMW?

Notons au passage que la ministre parle de dissoudre, pas de poursuite (alors que les images existent pour identifier les délinquants, utiles à Villers le Bel inutilisables dans un stade ?). A quand les portes capitonnés enfoncées à 6h00 pour arrêter les délinquants à St James ou aux Ternes ?


Il est vrai que 7-5 ouest et 9-2 est  ne sont pas 9-5 sud ou le 9-3.


Donc la justice est restée et restera aveugle, la police sourde et l'Elysée muet. CQFD.

 

* Pour mémoire, le P.dP. installé au cœur d'un quartier déjà suréquipé en installations (Racing, Bagatelle, j Bouin, R Garros, Coubertin, G André, Fronton des bords de Seine, bowling etc., sans compter ces hectares d'hippodromes dont un sur deux au moins feraient de si beaux quartiers équipés de logements sociaux et d'équipements), construit ici au détriment des équipements manquant toujours dans les quartiers populaires où se trouvaient et se trouvent toujours la grande majorité des clubs de foot.

Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Coup de gueule

Repost0
Commenter cet article