Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vous prenez les tickets restaurant ?

"Meurice, tu dépasses

les bornes des limites"

 

Vous prenez les tickets restaurant ?

Il y a quelques jours, une dizaines d'élèves d'un lycée d'enseignement technologique  ont écopé d'une amende de 135€ pour avoir été trop proche les uns des autres pour manger leur sandwich.

Le mercredi 14 avril 2021, selon des informations de Mediapart, la sénatrice Les Républicains (LR) Joëlle Garriaud-Maylam, entre deux rendez-vous au Sénat, a pu déjeuner au Meurice, où elle n’avait aucune réservation.

La sénatrice, qui a voté et confirmé toutes les clauses de l'état d'urgence sanitaire, membre du groupe majoritaire de la haute assemblée qui martèle concernant la vie quotidienne que nul n'est censé ignorer la loi, a dit, comme Hortefeux, qu’elle ignorait que se rendre dans un hôtel pour un déjeuner privé était interdit.

Médiapart de préciser : 

 

"Interrogée sur cette situation précise, la direction de la communication du groupe Dorchester Collection, propriétaire du Meurice, n’a pas voulu la commenter, au nom du « secret professionnel ». Le groupe hôtelier, qui détient aussi le Plaza Athénée à Paris, indique toutefois de manière formelle que « Le Meurice n’organise aucun déjeuner dans les salons de l’hôtel, qui restent, tout comme les restaurants, fermés à l’accueil de la clientèle ».

Le problème, c’est que cette version est contradictoire avec les informations de Mediapart, mais aussi avec les explications fournies par la sénatrice elle-même, comme le montre l’entretien vidéo ci-dessous."

Et la dame de s'enfoncer pour s'en sortir (toujours tiré de l'article de Médiapart):

"L’élue explique que le « restaurant du Sénat ne permet plus hélas d’inviter des personnes extérieures » — en raison, justement, de la situation sanitaire — et donc que la « seule solution était un déjeuner de travail frugal dans son hôtel où M. Kälin avait réservé une suite à cet effet ». Joëlle Garriaud-Maylam considère d’ailleurs que le déjeuner, servi « en espace privatif par le room service », était « parfaitement légal », même si le « room service » est normalement dédié, comme son nom l’indique, au service pour les personnes ayant réservé des chambres.

Celle du Sénat étant fermée, voici la cantine de substitution de la dame.

Celle du Sénat étant fermée, voici la cantine de substitution de la dame.

Parceque certainement les canaillophiles parcourant ces pages ne connaisent pas la sénatrice en question.

Précisons qu'elle est membre du groupe d'amitié du Sénat avec les sabreurs décapiteurs esclavagistes mysogines et autres des dictatioriales monarchies du golfe persique , 

Au plan intérieur, élue depuis 2004, la sénatrice est également au cœur d’une tempête pour son comportement avec plusieurs de ses collaborateurs parlementaires. Saisi de son cas, le bureau du Sénat a estimé, le 21 mars 2021, que Joëlle Garriaud-Maylam devait, « pour se conformer à ses obligations d’employeur », s’engager « pour une durée minimale d’un an dans une démarche d’accompagnement individualisé en matière de management ».

Dit autrement, la dame a besoin en urgence d'un ferme tutorat pour lui apprendre à respecter la légalité républicaine en matière du droit du trabvail

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article