Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avoir vingt ans dans la détresse

« J'avais vingt ans.

Je ne laisserai personne dire

que c'est le plus bel âge de la vie »

(Paul Nizan)

Avoir vingt ans dans la détresse

Des jeunes qui peuvent paraître inconséquents sont sous le feu roulant  des blâmes et condamnantions de l'establisment parce qu'ils se sont affranchis des ukases de la macroncratie. 

En n'oubliant jamais que ceux qui sont devenus avec l'âge de vieux cons sentencieux ont un jour été des jeunes sots inconséquents et que l'escadrille de crétins aux manettes politiques est mille fois plus coupable que ceux qui ont un besoin vital, qu'il faut entendre et comprendre, de décompresser.

 

Te souviens-tu toi qui peut-être les condamne ce que nous faisions en 68, tes cris de joie du 10 mai 81 et nos colères dès 83 ? Je parie qu'à juste titre, si trop jeune pour 81, tu étais dans les rues à manifester contre le CIP.

Pour nos enfants et petits enfants, est-ce un crime de vouloir vivre à 20 ans ?

 

Oui, peut-être ont-ils tord. Mais quel est leur tord quand ont mesure la responsabilité coupable de ceux qui édictent les décrets dont nos enfants comme nous l'avons fait avant tentent de s'affranchir ?

Dénonçons les coupables! Oui! Les vrais :

Dès le lendemain du passage à l'écran du Fantôme de la monarchie républicaine, son aide de camp pérore :

"Je condamne l'irresponsabilité de certains. J'ai demandé au ministre de l'Intérieur d'accroître le nombre de policiers et de gendarmes dédiés à l'application de ces mesures", a indiqué Jean Castex qui pour traquer le Virus, sur ordre de son patron, sort le sex-toy para monarchiste Darmanin et arme son Dupont Moretti.

Le dit castex qui précise que les regroupements de plus de six personnes sur la voie publique sont interdits, tout comme la consommation d'alcool sur la voie publique. "Il sera demandé aux parquets de poursuivre systématiquement les auteurs de récidives portant sur l'organisation d'événements clandestins susceptibles de mettre en danger la vie d'autrui",C'est ainsi résumé l'essentiel de la politique sanitaire.

Pas de blouses blanches et respirateurs mais des casques et tonfas. Vive la france Monsieur, Vive la France !

Donc pour l’ex comparse élyséen de Sarkozy, le virus circule plus dans les canettes de bière ou de coca, dans un Mojito ou un pastis que dans la promiscuité exacerbée par l’adaptation des grilles de services dans les transports en commun, dans les conditions de travail inhumaines qui sont imposées à ceux dont l'activité vitale pour la société ne peut se faire par télé travail mais aussi pour ceux dont Macron à promis au MEDEF qui continueront à faire tourner la pompe à profits.

Notons au passage, vu le silence entourant ces faits qu'il n’y a pas de virus dans les multiples établissements clandestins ou de dignes quinquagénaires favorablement connus des services officiels, comme dans les bourgeois de Brel, sont pris - ces cochonsd - avec  la fourchette dans l’assiette ou chez les traiteurs de la haute partie gratinée des ministères.

Mais pas un lit d’hospitalisation de créé depuis le début de la crise sanitaire ; pendant l’hécatombe la casse continue. Pas un sou de crédit pour les hôpitaux, pas de réquisition de tous les hôpitaux privés, pas de mobilisation générale du service de santé des armées, mais on convoque les vétérinaires. Non Macron, les Français ne sont pas des veaux.

Par contre pas de mise sur la place publique tous les brevets dont se gavent l’industrie pharmaceutique largement subventionnée par l‘argent public et nos salaires via la sécu.

Les casseurs d'hôpitaux, ceux qui étranglent les budgets de la santé, ceux qui usent de lance pierres pour payer les personnels hospitaliers, les voila les alimenteurs de pandemie!

Mais haro sur 300 personnes  en plein air (quand chaque semaines ceux qui menent la curée les laissent à  250 s'entasser dans les églises)!)

Enfonçons le clou, persite et signe, oui il y a des responsables : Ceux qui ont vingt ans aujourd'hui n'ont pas installé Macron à l'Elysée, n'ont pas préférer Sarkozy à Le Pen, n'ont pas laissé Jospin aggraver la casse de le santé et de ses moyens, n'ont pas laissé s'établir la forfaiture de l'après 2005. Et il ne sont pas que dans les malles de la droite.

Des responsables ? il y en a qui devront rendre des compte.

 

 

Pas ces jeunes qui redisons-le pour conclure comme cela entame cette p@ge : Ils peuvent paraître inconséquents, certes, mais en n'oubliant jamais que ceux qui sont devenus avec l'âge de vieux cons sentencieux qui les stigmatisent ont un jour été des jeunes sots inconséquents et que l'escadrille de crétins aux manettes politiques est mille fois plus coupable que ceux qui ont ce besoin vital, qu'il faut entendre et comprendre, de tout simplement VIVRE.

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article