Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

l'UNEF ou les animaux malades de la peste

Vous connaissez la fable

l'UNEF ou les animaux malades de la peste

Sa version 2021 est assez abjecte.

La totalité des forces politiques perclues des rhumatismes dus à leurs séjours réitérés  dans les marigots pestilentiels du racisme, de l'homophobie, de l'antiféminisme, tous ces agioteurs de la rente idéologique réactionnaire exigeant le laminage des droits démocratiques tombent à bras raccourcis contre l'organisation étudiante qui depuis sa fondation fait front aux conséquences des campagnes portés par ces dinosaures de la pensée humaine.

Il faut dire que l'UNEF à leurs yeux est doublement coupable. non pas de son actualité tant elle est devenues de faible envergure, mais de par son histoire et de la façon dont elle a su desciller nombre des fils et filles de cette réaction lesquels, ouvrant les yeux, quitteront le giron idéologique famillal pour en contester les dogmes. Sans cette organisation démocratique, ils auraient pu (du) continuer à y infuser. Impardonable pour le tribunal de l'extrêm-droite-extrême qui veut sa revanche.

Le prétexte retenu va bien au-delà de la façon dont est montée cette glauque mayonnaise.

Quelles associations agissant dans un environnement où des spécificités sont le lot commun ne demandent pas que celles-ci soit travaillées par ceux qui y sont au cœur dans leur cadre statutaire?

Les collectifs DOM-TOM des O.S. leurs collectifs Femmes, commission des jeunes, la réflexion en leur sein pour voir comment lutter contre l'homophobie vont-il servir de cheval de Troie à Ciotti, Le Pen & C° pour demander la dissolution des confédérations syndicales et des organisations d'Education Populaire ? 

Tient-donc mais c'est donc bien le retour à Vichy que proposent ces enfants de Pétain canal historique

Que ceux qui hurlent avec les loups se reprennent : partager le brouet dans la marmite du diable même avec de longue cuillères n'empêche pas la contamination. Qu'ils reviennent vite du bon côté de la barricade.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article