Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Drôlerie du débat idéologique

Affrontement autour

des "classes moyennes"

Drôlerie du débat idéologique

La nature de classe de la société capitaliste étant devenue une évidence incontestable, la bourgeoisie capitaliste n'a eu de cesse de mobiliser ses idéologues pour installer des leurres afin de masquer l'antagonisme fondamental entre le capital et le travail.

Il a ainsi inventé de toute pièce le concept de classe moyenne sorte d'airbag protégeant le capital lors des chocs bruteaux de l'affrontement de classe.

Oui mais voilà, à l'époque où toutes catégorie confondues le salariat représentait un un tiers des actifs du pays, cela pouvait fonctionner, mais maintenant que toutes les catégories intermédiaires qui avaient été rassemblée sous le concept de classe moyenne ont été soit laminées soit intégrées au salariat , l'airbag est poreux .

Vite, urgence, Trouver le polymère qui ré-étanchera l'outil .

L'argent pilotant tout les repères, c'est donc le niveau de revenu qui devrait définir l'objet.

Et là, patatras où placer la barre ? Et pourquoi ce niveau là ?

Et d'un seul, coup ce critère "revenu" qui s'invite, vu le niveau proposé comme entame du débat instalant la quasi totalité des salariés dans le camps des hors classes moyennes, démontre ainsi la vacuité du terme.

Marx doit se gondoler à voir comment l'éleveur de chevaux qui murmure à l'oreille de macron se manifeste comme un hors sol de première classe avec ses 4 000 € mensuels, demontrant ainsi que la classe moyenne comme les oeufs de lapin sauf dans le mirage de Pâques n'existe pas. 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article