Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

liberté publique

le Sénat au secours de Macron.

Les voltigueurs de Darmanin

 

liberté publique

le Sénat donne son feu vert à une prolongation

de l'état d'urgence sanitaire  jusqu'au 3 mai

Les patrons se frottent les mains : avec un peu de chance (pour eux) pas de manif le 1er mai et jusqu'aux vacances d'été au moins pression sur toutes les expressions  revendicatives au nom de la lutte contre le virus.

La pandémie est leprincipal levier articulant la répression sociale. Cela explique peut-être pour une part le peu d'empressement à faire fonctionner la vaccination. 

Le Sénat a voté en première lecture, par 235 voix pour, 39 voix contre et 70 abstentions, le projet de loi prorogeant une nouvelle fois ce régime d'exception dont l'application doit prendre fin le 16 février.

Députés et sénateurs vont maintenant tenter de se mettre d'accord sur un texte commun. En cas d'échec, une nouvelle lecture sera organisée dans les deux chambres, l'Assemblée ayant le dernier mot.

Mais l'assemblée nationale n'est pas en reste. Le monde nous apprend que : 

"

"Au Palais-Bourbon, la mission d’information consacrée à la gestion de l’épidémie de Covid-19 a pris fin mercredi 27 janvier.

Elle a été dissoute à l’issue d’un vote conforme au règlement de l’Assemblée nationale, au cours duquel les députés de La République en marche (LRM) et ceux du MoDem ont, majoritaires, décidé d’interrompre cette mission."

Avancée de l'Histoire. Pour enterrer un problème Clemenceau  créait des commissions.

Macron pour être sûr qu'il ne revienne pas fait dissoudre avec ses dossiers celles charger de les étudier.

Et pendant ce temps "ILS" préparent TOUS 2022.

A noter que la loi portée par le gouvernement propose de reporter encore du 1er avril au 31 décembre la caducité même du cadre juridique de l'état d'urgence.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article