Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hourrah, Hourrah le communisme égalitaire avance à grand pas

C'est une indiscretion journalistque

mais une source digne de foi

qui nous l'apprend.

Hourrah, Hourrah le communisme égalitaire avance à grand pas

Une feuille très confidentielle à diffusion assez restreinte mais suivi dans les milieux patronnaux nous l'apprend : " la lettre A " qui s'autopromeut comme le quotidien de l'influence et des pouvoirs qui nous l'apprend  :

"Paul Hermelin, PDG de Capgemini, et son successeur, Aiman Ezzat, actuel directeur général délégué, ont consenti à baisser leur rémunération globale de 25 %."

Musique, projos, majorettes et champagne !

Un tel sens civique et exemple du sacrifice justifie de  ne pas laisser leur nom dans l'ombre. Ce A-QIP a bien raison de les mettre en lumière.

 

 

C'est acté par une décision du Conseil d'Administration de Cap Gemini qui l'a discrétement  rendu publique ; vous savez ce que c'est, faut savoir tout de même rester modeste.

La rémunération de ces deux dirigeants est composé d'une part fixe (55%)et d'une part variable indexée sur les résultats (45%).

la base de la négociation s'est faite sur les rémunérations votées pour 2019 (il peut y avoir de légers ajustements).

Selon le PV du CA que Canaille le Rouge a pu consulter, elle est de  2 763 780 euros/an, (+4.05%/2018) mais preuve de civisme patronal elle n'avait pas bougé depuis 2013).

Soit en gros :

Le  montant fixe est de 1 452 000 euros et une part variable théorique de 1 200 000 euros. Le montant de la rémunération fixe de M. Paul Hermelin est inchangé depuis 2013. 

A ce stade nous ne savons pas si la baisse de 25% ne s'applique qu'à la part fixe ou à la totalité.

Sens civique aidant, faisons l'hypothèse de la totalité.

soit 2 763 780-(25%)= 2 072 835€/an, soit 172 736,25 € par mois.

Madame Borne, preuve de la sollicitude gouvernementale,  nous a annoncé qu'au 1er janvier le SMIC net mensuel pour 35h00 passerait à 1 197,03 €

La voila cette fameuse mixité des capitaux à dominante publique et sociale ! 

+168€ / an pour le Slmicar alors que c'est - 700 000 €/ an pour le patron.

Le communisme est nos portes !  

Donc, le PDG de Cap Gémini gagne 144.3 SMIC par mois, ce qui fait 5.5 SMIC par jour au llieu de 7.33 avant cette preuve de civisme.

A ce moment de la réflexion, le bloccage des rémunérations des salariés doit-il être vu comme une concession patronale face à une sorte d'égoïsme salarial interdisant de leur appliquer la même recette ? Les actionnaires ont du avoir du mal admettre que le principe de la rémunération du personnel ne soit pas aligné sur ce qui est appliqué à ses dirigeants.

Pour information, les actionnaires de Cap Gemini, pour l'exercice 2019 - résultat voté en 2020 -  se sont partagés la modique sommes de 228 616 423,65 € de dividendes qui représentent 25% du résultat net (source rapport financier publié par cap Gemini), ils ont reforcé les fonds propres à hauteur de 944 millions d€..

Les effectifs de l'entreprise sont de 219 300  dont 57% hors de France (offshore).

 

La même livraison de la lettre A nous apprend que Cap Gemini réorganise sont réseau commercial avant de s'attaquer à "un difficile chantier social"(sic) pour pouvoir absorber Altan.

Canaille le rouge en conclut que les -25% doivent certainement être sur la part fixe de rémunération.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article