Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De la relativité sous la coupole.

Ou Finkielkraut comme on dit 

F, le frelaté

façon M, le Maudit 

De la relativité sous la coupole.

Pas nouveau qu'ici soit réaffirmé le sentiment de nausée que ce type par son parcours et ses choix inspire mais là, il se surpasse.

A l'époque ou Greta Thunberg occupait une place centrale dans l'activité médiatique, le raccorni de la coupole ci devant Finkielkraut avait déclaré: 

"Je trouve lamentable que des adultes s’inclinent aujourd’hui devant une enfant. [...] il est clair qu’une enfant de 16 ans, quel que soit le symptôme dont elle souffre, est évidemment malléable et influençable"

Hier, pour venir au secours de son comparse Duhamel enlisé dans une ignoble affaire d'inceste le même déclare : 

« Quand on essaye de savoir s’il y a eu consentement ou une forme de réciprocité, on vous tombe immédiatement dessus »

Pujadas le reprenant : "parce qu’on parle d’un enfant de 14 ans ..."

La verole décorée culturo-politique de répliquer :

"Et alors ? D’abord on parle d’un adolescent, c’est pas la même chose "

 

On pourrait dire "fermer le ban" ; mais non. L'appologie de comportement criminel est-il passible des mêmes tribunaux que ceux dont relève le crime ?

Ce serait une bonne nouvelle que la réponse à cette question soit positive. 

Un joli titre de fim possible : "Du vert dans les assiettes". Ou, pour vanter l'excellence parisienne de la maison de Santé :"de la coupole au grand séminaire*"

L'occasion d'enrichir la langue française à partir d'une exploration durable depuis l'intérieur.

 

* "Maison centrale" dans l'argot des prisons.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article