Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Billard à 3 bandes pour 2022 (suite d'un précédent)

"Avec ce virus,  on n'est pas

sortie de l'auberge"

(constat populaire)

"L'auberge ? Avec Macron,

on n'peut même pas

y entrer" 

(fait par les mêmes)

 

 

Ou comment user du comptoir interdit du café du commerce pour construire une stratégie

Billard à 3 bandes pour 2022 (suite d'un précédent)

On hésite entre rire (nerveux), envie de tout casser et fatalisme devant la confirmation de tant d'impéritie de l'ensemble du staff aux commandes du pays.

Dans une équipe de foot de L1, avec de telles pratiques porteuses d'une telle stratégie, sans même parler de résultats, l'entraineur et tous l'encadrement technique seraient virés. Faut dire qu'avec le bilan affiché sur deux saisons, même payé pour les héberger loin de la métropole, le club de St Pierre et Miquelon n'en voudrait pas pour son équipe de division honneur tant pour les sportif ce nom a du sens..

RantanplAtal,  le joyeux toutou qui gambade à Matignon avant d'aller causer croquettes avec la presse a beau dire que le vaisseau prend de la vitesse, tout le monde voit bien que la capitaine a bien pris garde à ne pas larguer les amarres, voire les a renforcées, au risque d'arracher tout le port.

Cela fait monter de plusieurs degré la température de la colère populaire, la question du vaccin fait catalyseur.

"Quelle mouche les a donc piqués pour tout faire pour que nous ne soyons pas piqués"

Et d'un seul coup une autre question se pose.

Elle prend la forme d'une hypothèse soumise à votre réflexion. Si la raison n'est pas médicale, quelle est-elle ? 

Et là, une réponse commence à poindre.

Cristaliser la colère dans les rangs du petit commerce, vecteur d'opinion, relais de tous les poujadismes possibles, à partir d'une situation bien réelle, ségrégative, de stigmatisation d'une catégorie socio-professionnelle, n'est-ce pas une superbe opération de billard à trois bandes pour préparer 2022 ?

Résumons nous. La grande masse des salariés qui par peur de la haine en brun avait voté Macron au 2e tour de 2017, devant l'accumulation de saloperies assénées par ce pouvoir qu'ils pensaient démocratique, ont d'ors et déjà décidé d'avoir piscine en 2022.

De plus, calculent les stratèges de l'énarquo-factotum du MEDEF hébergé au 88, nombre d'entre eux pourraient faire monter un tiers candidat qui contrarirait les calculs du capital pour garder entre les mains tous les leviers de son alternance.

Comment dès lors se garantir à coup sûr de la présence d'une relai élyséen CAC40ompatible au soir du 1er tour ?  

Donc, construire une stratégie qui garantisse la concrétisation du modèle escompté.

Pour cela, prendre des mesures vexatoires. Caresser les parcs d'attractions, la grande distrib voire les églises en leur accordant indulgences plénières et étrangler le petit commerce prendre des mesures stigmatisant le sport de masse et ses supporteurs tout en garantissant les recetttes publicitaires.

Avec au passage l'occasion d'enfin pouvoir regler leur compte à ces outils de contestation sytémique que sont les lieux de culture. "c'est le virus qui les tuent ma brav'dame! Pas nous".

Pour ne pas avoir à s'en expliquer, dame Bachelot a certainement du partir reconnaitre à pied le parcours du Paris Dakar. Cela explique son silence médiatique pourtant si peu fréquent d'habitude.

Les lourds silences des comptoirs et des tiroir-caisse sont encore plus tonitruants que quand ils cliquettent, ceux qui les manipulent ont moins de temps pour metttre sous pression fûts et perco de leur colère poujadiste. Dès lors elle gronde. Et dans ce milieu de quasi notables de proximité elle alimente les conditions d'un vote protestataire d'extrême droite garantissant à sa candidate au moins la deuxième place.

Et cela sert bien les interets du ludion énervé de l'Elysée.

Est-ce coïncidence calendaire ? Mais peut-être cela explique-t-il la raison de la rencontre souhaitée discrète (mais c'est raté), entre le porte plume du régent du capital et la nièce de la Führerin.

La suite devient stratégiquement limpide : 

Dans ces conditions, pourquoi se précipiter à soigner les gens ? Gardons juste le cap pour faire que le plateau de contagions soit en frise  avec la capacité d'accueil en hopital. Alimentons la peur d'une nouvelle vague comme n'étant pas du cinéma.

En plus le témoins assisté de Beauvau y veille, cela justifie de maintenir les mesures verrouillant l'expression de la colère sociale en corsétant et réprimant toute expression démocratique.  

Cela est posé non pas comme rumeur complotiste lasérisée par l'alignement des planètes mais par une construction qui se veut cartésienne et qui peut et doit, si elle révèle fausse dans ses points d'appuis, être contestée.

Mais alors, que cela soit clair et rapide parce que si c'était la réalité, au plus vite rassembler pour lutter et pas sur le terrain de 2022 que labourent la cohorte des hors-sols, mais sur celui de 2021 et la réponse immédiate aux exigences populaires de santé, de protection sociale, de conditions de vie et de travail, de salaires et d'emplois pour quitter le domaine de l'alternance pour s'engouffrer dans la voie d'une vraie alternative.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article