VGE, quand l'Huma a la mémoire courte

Publié le 3 Décembre 2020

 

Comme entrée d'oraison funèbre,

fallait oser 

VGE, quand l'Huma a la mémoire courte

"Difficile d’imaginer aujourd’hui que Valéry Giscard d’Estaing a un jour incarné le dynamisme et la modernité. Ce fut pourtant le cas de l’ancien président de la République, décédé mercredi à 94 ans du Covid-19 selon sa famille, lors de l’élection qu’il a remportée, en 1974, à seulement 48 ans".(L'humanité 03/12/2020)

Difficile d'imaginer qu'un jour on pourrait lire cela dans l'Huma.

C'est quand même avoir une curieuse vision des réalités politiques.

Parceque question modernité, en 1966 VGE crée sont propre parti  la Fédération nationale des républicains indépendants (FNRI). son credo :

un nouveau parti constitue « l'élément centriste et européen de la majorité », il prône la création d'un "« Sénat européen », élu au suffrage universel et se prononçant sur les textes législatifs ayant une portée communautaire", ainsi que d'une « Banque d'Europe », recevant des dépôts des banques centrales nationales et préparant la mise en place d'une monnaie commune. Cela ne vous rappelle rien ? 

C'est contre cette modernité là que les communistes et l'Humanité d'alors se sont battus. Les ringards contre le moderne ? 

Les Jeunes républicains indépendants (JRI) sont également créés à cette époque, armature des futurs Jeunes giscardiens. Jean Ferrat, chanteur ringard contre jeunes modernes ? 

Giscard, est d'entrée un homme de droite avéré. Même si à l'époque il tente de rénover l'appellation, Valéry Giscard d'Estaing cherche alors à acquérir une image de présidentiable et affirme sa ligne politique au sein de la majorité : « Notre premier objectif est de retrouver l'électorat modéré traditionnel, libéré de ses attaches avec l'extrême droite et qui, pour diverses raisons, s'est dispersé." bref entre Macron et Ciotti pour chasser sur les terres de ce qui n'est pas encore le R-Haine.

D'ailleurs, c'est Poniatowski  -qui est à VGE ce que Pasqua est à Chirac -  qui engagera les premières  manoeuvres de la droite officielle rapprochement avec le FN.

L'Homme de la privatisation de l'ORTF, celui qui exclus les familles algérienne du droit au regoupement familial, qui voit la loi Veil adoptée à l'Assemblée contre sa majorité (le garde des sceaux - Lecanuet - qui constitutionnellement doit le faire refuse de défendre le texte devant lePparlement). 

Dans un moment d'ébullition sociale et sociétale de l'après 68, contraint de l'accompagner pour maintenir sa classe en place, c'est plus comme représentant de ce qui deviendra l'ultralibéralisme, poussant toujours plus le curseur dans l'interet politique économique des monopoles - l'extention de la TVA en est le symbole le plus fort que VGE marquera l'histoire.

Le présenter comme une image de la modernité demande de disposer d'un prisme totalement étrager au valeur du titre qui héberge cet article.

Repost1
Commenter cet article