Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brexit suite

Les absents de l'accord

et les présents marquants

Brexit suite

"« C’est l’un des plus vastes accords jamais conclus, qui couvre non seulement les marchandises mais aussi les services, l’aviation, le transport routier, la sécurité sociale, la coopération sanitaire, le maintien de l’ordre », a estimé  David Frost le responsable de la délégation britannique.

Absents :

la culture, les loisirs, la recherche, la santé

mais, il y a aussi bien présent, le certain. " cet accord offre aux entreprises « de la certitude et la capacité de préparer croissance et investissements ».Mais aussi  l'éventuel qui  fait espérer que « la politique évolue vers un meilleur environnement », tel qu' assuré par le ministre britannique Michael Gove.

De quoi inquiété Liverpool au même niveau que la City se réjouit.

Mais pas de panique de ce côté ci du Chanel : Certes, la ministre de la Mer Annick Girardin a estimé que l’accord sur le Brexit allait provoquer « un peu de casse » (sic) chez les pêcheurs français , mais pas de quoi inquiter "nos" marchés financiers. pour info, c'est environ 1/4 de flotte de pêche concernée qui va "bénéficier"  d' accompagnement budgétaire et de sortie de flotte, de restructuration, de formation de ceux qui sortiront de cette filière", bref la poursuite de la casse économique de la façade maritime.

Mais dit Barnier "pas de raison de s'inquiéter".

La Preuve : le Princident de la Monarblique est parti au bord de la méditérannée se détendre au frais entre autre des pêcheurs , des chauffeurs routiers qui ont passé Noel dans leur couchette avec un paquet de chips, et soignants au bord d'un burn-out collectif . Ces derniers avec tous les salariés mobilisés pour faire tourner le pays  apprécieront. 

Au passage, 1246 pages pour que les marchés financiers s'organisent pour croitre et embellir mais c'est le code du travail et toutes ses jurisprudences qui serait trop lourd.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article