Liberté de la presse et loi liberticide

Publié le 19 Novembre 2020

Interrogation.

Liberté de la presse et loi liberticide

Canaille le Rouge a du mal à comprendre pourquoi les journalistes, dont les Zaccrédités Zofficiels du ministère de l'intérieur, ne quittent pas ostenciblement la salle dès que le satyre puant arrive pour se pavaner devant les micros et caméras ?

C'est bien de faire des déclarations, des motions. Mais à moment donné, se lever, partir et le laisser devant une salle vidée de ceux pour qui la liberté d'agir et de penser prime sur  le fait de rapporter les ubutitudes darmanesques serait une contribution salutaire à la lutte pour la démocratie.

Il y a des moments où il est impératif de savoir se lever pour durablement pouvoir rester debout.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article