Ganelon chez Renault

Publié le 19 Novembre 2020

 

ou la trahison sociale

dans le génome de la CGC.

Il y a des relations sociales qui vont être grassement lubrifiées

Il y a des relations sociales qui vont être grassement lubrifiées

Selon l'agence de Presse de la place de la bourse, info reprise avec jubilation par la presse financière, 

"19 novembre : Le syndicat CFE-CGC de Renault a annoncé jeudi qu’il avait décidé de signer l’accord sur la suppression de 2.500 postes dans l’ingénierie et les fonctions tertiaires du groupe en France, via des départs volontaires, ce qui rend valide ce texte déjà signé par FO."

La presse de continuer :

Cet accord s’inscrit dans le cadre du plan d’économies de plus de deux milliards d’euros sur trois ans, annoncé fin mai par la direction, qui prévoit environ 15 000 suppressions de postes dans le monde, dont 4 600 en France. Les 2 100 suppressions de postes prévues dans les usines françaises restent à négocier.

Faut-il commenter ? 

Encore que, juste cela  :

CGC et FO sont sur un bateau ... A quand la voie d'eau pour envoyer par le fond ce yellow submarine et son équipage ? 

Repost1
Commenter cet article