Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Complotismes, confusionnismes conspirationnisme et fadaises délibérées

Quand les maitres

prennent peur

de leurs élèves

Complotismes, confusionnismes conspirationnisme et fadaises délibérées

 

 

Si ce film, Hold-up, n’était que la forme exclusive de l’escroquerie morale avec sa façon d’empiler des post-it pour faire croire qu’un mille feuilles de cellulose est un chêne centenaire, le débat ne serait pas si intense. Non ce que révèle cette tempête sur le PAF et les réseaux sociaux porte autre choses bien plus profond.

La panique qui a saisi nos élites à sa sortie est surtout révélatrice de cette grande peur que les mécanisme du film, trop visibles mais bien huilés, par reflet, fasse découvrir que leurs vêtements idéologiques bien coupés mais transparents, s’ils leur donnent l’impression de se protéger des regards, pourraient laisser perler leurs propres méthodes, lesquelles pour qui regarde leur vêture montreraient qu’ils son nus, la tête juste couverte de leurs mensonges.

D’où leur précipitation à se trouver voiles, cache-sexes, autres paravents et claustras législatifs éventuels pour que les regards ne les atteignent pas.

Parce que si ce machin nommé "Hold-up " est plus visqueux qu’autre chose, sorte de pâté d’alouette médiatique ce film n’en a pas le monopole. Vous connaissez la recette, un porc, un bœuf , une alouette et des épices, où si l’alouette dit vrai elle sert à masquer les mensonges des deux autres.

Sans remonter dans l’histoire et ses hold-up sur la vérité historique concernant les forces progressistes, singulièrement les communistes, plus avant les campagnes sur les vertus du colonialisme, puis le couteau entre les dents des rouges, leurs ragoûts de petits enfants (si , si, cela a existé), les fables des munichois sur la date de l' entrée en Résistance des communistes masquant leur trahison de classe, mais encore ce complotisme officiel aussi sur le syndicalisme de lutte et les – évoqués en permanence – " accords » de Grenelle"en 68 qui n’existent pas , ou encore les questions de l’immigration et le Bulldozer de Vitry avec le conspirationnisme du préfet du 94 avec le maire de St Maur, autant de ces choses qui ne s ‘appelaient pas alors « fakes news », mais qui jalonnent l’histoire des mensonges officiels empilés, hold-up permanents, par la réaction française.

Regardons dans l’actualité. Ils sont expert en la matière. La guirlandes des en-maroquinés sous E. Philippe ou Castex et ce "masque inutile voire dangereux" pour masquer combien devant le virus le pouvoir est inutile et dangereux. Propos alarmistes concernant les retraités mais quasi eugénisme camouflé avec les EHPAD et volonté de faire trimer les seniors qui peuvent encore se passer de leur mouroir. Qui est dans le confusionnisme volontairement alimenté ?

La dernière en date de Castex, affirmant toute honte bue que les soignants ne demandent pas l’ouverture de lits d’hôpitaux, concomitant à l’affirmation que nous avons les moyens de faire face conspirationnisme que de rappeler leur confusianisme.

 

Dire de cela qu'il s'agit de la version intérieure liée à la pandémie et qu'il y a d’autres mensonges, extérieurs et terroristes sur les liens de ce pouvoir avec les pourvoyeurs de tueurs,  serait complotisme ?

Leurs mensonges lâchés en rafale sur les ventes d’armes aux financeurs du théofascisme assassin, à ces arpenteurs du marchés des armes en France, tenant tables ouvertes sur les marchés financiers dans les grands hôtel parisiens sont de la même veine que le film stigmatisé.

Sauf qu’ils sont proférés par les porteurs de la voix officielle du pays.

Macron et sa cour, c’est Trump et son clan tentant d'éteindre les Lumières dans le pays où elles ont vu le jour.

"Fakes nouvelles" et "fausses news" sont sur un bateau , bien arrimés pour qu'aucun ne tombe à l'eau. Ne reste alors – plus idéologiques et insidieuses – pour assurer la propulsion du vaisseau et quadriller les océans, que ces tribunes offertes à des Zemmour Onffray Barbier &C° pour distiller mensonges et fausses information. La BFMïsation de la pensée sans contrainte, l'intelligence critique gardée confinée à coup de couvre feu et de mesures administrative et de morsure des chiens de garde.

Oui, finalement la crise de nerf des caciques du régime devant ce tissu de bêtise qu’ils voudraient brûler en place publique est le moyen de vérifier que les voleurs crient aux voleurs, les menteurs aux mensonges.

Que les mensonges des autres puissent servir d’étalonnage aux leurs propulsent ces politicards et leur chien de garde producteurs de leur denrée frelatée dans une colère noire. Dans les coursives du pouvoir des monopoles, impossible pour eux de céder le leur en matière d’outrance cela pourra éclairer les pratiques.

Pour Canaille le Rouge après vision (merci d'applaudir le courage) ce n’est ni un brûlot ni un manifeste. Au plus une compilation prétendant à un contre feux qui au final sert les incendiaires.

Mais surtout, par ricochet,un projecteurs sur les coulisses du magma idéologique où ce sont les pyromanes qui crient le plus fort " au feu ".

Face à cela , on peut passer son chemin, boycotter , informer sur la réalité mais pas régler par des mesures administratives qui feraient des faussaires des victimes et des héros et donneraient vertus aux trafiquants de mensonges fausses nouvelles institutionnels.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article