Vous avez dit quoi ? Islamo gauchisme ?

Publié le 24 Octobre 2020

 

Les héritiers de la traque 

des judéo-bolchevistes

actualisent leurs idées rances

 

Vous avez dit quoi ? Islamo gauchisme ?

 

Une semaine après le crime toujours ce refus collectif, obstiné, des hors-sols qui nous gouvernent de regarder la réalité en face.

Ce gouvernement qui sait user de drones de toute nature pour se renseigner et percer les défenses de ceux qui dans l’espace social subissent ses multiples agressions dit ne pas disposer d’outils pour séquencer le génome du terrorisme islamo intégriste. Il n’a pour défense que de manipuler un concept éculé dès sa formulation, ectoplasme idéologique de ce "judéo bolchevisme" des années 30 lui même héritier du "judéo-maçonnisme" des ligues antisémites lors de l'affaire Dreyfus et réinventé de toute pièce au 21e siècle dans ses officines, cet oxymore d’islamo-gauchisme.

Le gauchisme ? Canaille le Rouge prétend bien le connaître pour durant un demi-siècle s’être frictionnés avec quelques-uns de ces donneurs de leçon de grèves illimités par des gugusses abrité.e.s derrière un statut de permanent CFDT ou FO, d’autres dévalant vers les gares et ateliers pour donner les modes d’emploi rédigés depuis les amphis de l’université avant de trouver des postes de rédac-chef dans la presse bourgeoise. Contacts parfois rugueux, mais avec des gens aux antipodes des importateurs des remugles des Torquemada 2020, de la peste brune ou tout comme ceux qui feront le socle du terrorisme islamique, des commandos de la mort des dictateurs d’Amérique du Sud installés par la CIA. Aux antipodes ? Encore que. Pas pour tous, puisque certains comme Kessler ont rejoint les hôtels à lambris dorés du grand capital, d’autres comme Bruckner ex garde-rouge dans sa planque germanopratine se retrouve aujourd’hui supplétif des hordes brunes parmi les chiens de garde.

Le gauchisme une manifestation d’impatience idéologique que Lénine avait caractérisé comme la maladie infantile du communisme, circulant dans des courants se voulant marxistes et révolutionnaires a pour caractéristique d’être non seulement athée mais antireligieux et est donc antinomique à tout mouvement théocratico-fasciste, aux antipodes de la brutalité des ultra-réactionnaires qui masquent leur sénilité historique à répondre au besoins humains par l’envoi de tueurs au service capital et les aristocraties économiques et religieuses.

L’intégrisme qui caractérise toutes les menées terroristes connues sur la planète, des suprématistes blancs à Al-Qaïda, en passant par la LDJ ou les nazillons de Lyon est au gauchisme ce que Manuel Valls est à Jaurès, ce que le vinaigre est à l’huile d’olive : malgré tous les efforts parfois complicité pour tenter de les amalgamer, ils finissent toujours par se séparer et se repousser. 

Que la galaxie complète des droites de notre pays et de leurs astéroïdes de toutes natures en soient rendus à user ainsi de cet oxymore montre avant tout combien, ils redoutent de voir leur monstre identifié.

Hillary Clinton, à propos des Talibans et d’Al-Qaïda déclarait devant la commission d’enquête du Sénat des USA « 
Oui, ce sont des monstres, mais ce sont nos monstres » .

D’aucuns diront que les USA ne sont pas la France. Mais ici, pratique d'état pluri-décennale, accueillir à Paris ou à Satory, les héberger, s’entre-faire passer les plats, puis rendre la visite chez eux aux despotes qui n’ont que le sabre, la corde voire la croix comme horizon de justice, où les habitants ne sont pas même sujets mais objets, ont interdiction d’être citoyen, contrées totalitaires où la moitié féminine de la population au nom de la loi des despotes est objet parfainement identifié et de consommation courante, cela ne pose aucun problème à nos maroquinés VRP du lobby français militaro-industriel. 

Traficoter pour donner au tres émir despote qatari, propriétaire du PSG squatter du parc des Princes, les compétitions sportives internationales, y implanter des cache-tortures écrans à esclavage sous forme de façades culturelles ne fait pas bondir la commission des affaires culturelles, les amitiés parlementaires France Arabie saoudite ou équivalents émirats, pas même - pourtant grande gueule - la ministre de la culture, ni celle des sports, encore moins celles de légalités des droits Femmes - Hommes. 

Pourquoi ce rappel ?

Parce que les hors sols qui nous gouvernent ne veulent surtout pas que soit mis en lumière outre ce qui précèdent que de plus, les dites tyrannies aux pratiques médiévales ont reçu tout a fait officiellement et violation de la loi de 1905 autorisation de quadriller les espaces de notre «
 République indivisible, laïque, démocratique et sociale » avec leur sergents recruteurs, ces espaces qu‘ils ont abandonnés au mépris des principes égalitaires et des lois de la République en violation de l’article 1er de la constitution de notre pays qu’ils ont fait serment de défendre. 

Ces complicités, le besoin de les entretenir, cela n’explique-t-il pas qu’ une semaine plus tard soit toujours premier ce refus collectif obstiné des hors sols qui nous gouvernent de permettre que soit regardée la réalité en face ?


 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article