Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Colonialisme, la France et son empire

Saluons un jolie coup de pied

qui a défoncé la porte

Mais maintenant

il faut continuer l'exploration

Colonialisme, la France et son empire

Comme beaucoup, j'ai regardé l'émission.

Elle m'a à la fois entousiasmé et laissé sur ma faim. Cela pour plusieurs raisons.

Dire que cette plongée dans NOTRE histoire est indispensable et était attendue n'est que la pâle expression d'une intance impatience politique. Elle arrive enfin, mais... 

D'entrée les dents de la pelicule engrainent sur des poncifs qui en rejoignent d'autres tout aussi éculés. Dire comme évidence valant encyclique papale que le PCF ne se détermine à la fois que par ordre de l'URSS dans la lutte anticoloniale, qu'il y est le plus souvent absent alors que toute la vulgate coloniale sue l'anticommunisme et justifie ainsi sa repression  est une de ses absurdités qui a la peau aussi dure que l'entrée en Résistance après 41.

Quand le PCF agit contre la guerre du Rif au point que quasiment toute sa direction est emprisonnée, durant des mois, c'est Moscou ? Quand celui qui deviendra Ho chi minh prend la parole au Congrès de Tour et est applaudi par le congrès, voir la main de Lenine dans la culotte de Cachin est d'une prodigieuse incongruité.

Se même qu'il condamnait les zoo humains à Paris, il dénonçait et agissait contre ses pourvoyeurs dans les colonies. Tout n'a pas été clair tout le temps ? C'est certains. Mais jamais les communistes n'ont battu les estrades pour défendre l'empire colonial et ses profiteurs . Aucun autre parti politique ne peut en dire autant.

Des moments savoureux de ce qui pour Canaille le Rouge sonnent comme des victoires : Dien Bien Phu , 19 mars 62, et toute ces fois où le drapeau tricolore abaissé pour faire place à celui d'un peuple qui se libérait retrouvait alors un peu de ses couleurs républiciaines initiales. 

Pour autant il y a aussi de quoi rester sur sa faim. Des oublis qui à ce niveau deviennenent théorie : le mouvement syndical de classe, révolutionnaire, et son aide au syndicalisme de lutte et d'émancipation du joug colonial ne sont évoqués que comme appendice du PCF ou le l'URSS.

 

Même parmis les syndiqués CGT en France en 2020, qui sait par exemple que Sekou Touré le postier qui dira non à De Gaulle (grand moment dans le film d'hier) est un syndicaliste repéré par des militants de la CGT dont André Tollet et Maurice Gastaud des PTT (deux dirigeants de la Résistance en France, dirigeant de la CGT et du PCF; voir leur bio dans le Maîtron)).

Sékou Touré -mais pas que lui- sera formé dans le cadre de " l'Université Ouvrière africaine" montée par la FSM avec l'accord de Louis Saillant et de Benoit Frachon. Voila qui fait litière à l'argument de l'abandon des colonisés par le camp progressiste.

Le document d'hier soir aura dégagé de l'espace mais bien des zones restent à donner à connaitre y compris aux jeunes de ces pays colonisés dépossédés de leur histoire par les repressions menées par les coloniaux, ceux qui ensuite seront néocoloniaux et leur bourgeoisie compradore.

Sur les atrocités commises par l'armées française et ses supplétifs ceux qui connaissent un peu le dossier auront noté au passage la pudeur de vierge de l'histoire officielle pour masquer que le 8 mai 45, un certain P Messmer était officier à la tête d'une "unité opérationelle" de la légion étrangère du côté de Kheratta triste ville soeur de Sétif et Guelma ; une semaine de massacres.

De même alors que le rappel du contingent en Algérie est évoqué, le silence sur la place de ce même contingent pour faire échec au putsh des généraux félons et interdire la subversion fasciste est assourdissant.

Si c'est maintenant incontournable, le 17 octobre et les massacres des algériens à Paris par les milices non épurés en 44 de la police parisienne, le rôle de Papon bien posé, par contre rien le massacre de Charonne 9 morts, tous militants de la CGT 9 dont 8 militant.e.s du PCF, rien sur Roger Frey ministre de l'intérieur ni sur le rôle "ambigue" de Michel Debré qu'on retrouvera bien mis en lumière sur son sinistre rôle à la Réunion. Mais silence sur les rapts d'enfants réunionnais déportés par ce même debré en métropole.

Au final, saluer le fait que les projecteurs sont enfin allumés, un travail minutieux mais porteurs d'insuffisances qui implique l'urgence de continuer.

Mais déjà, quelle démonstration! Le colonialisme l'horreur sanguinaire du pillage des pays par l'écrasement des peuples mis à nu. Un travail à encourager et à poursuivre, à approfondir.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article