Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alex et Christian, Eric et les autres

Catastrophe météorologique

et donc climatique.

Vite parer aux conséquences,

mais s'occuper des causes.

Alex et Christian, Eric et les autres

Ce ne sera pas une surprise, le Secours Populaire immédiatement a mis toutes ses structures en branle pour organiser l'aide aux victimes et sinistrés. 

Notons aussi que pour porter les secours, il existe deux lignes de chemin de fer :  Nice-Cuneo et les Chemins de fer de Provence qui historiquement desservent les zones sinistrées et dont les infrastructures, sous réserve de confirmation et à lire les états de trafic en ligne, sont techniquement disponibles pour approcher de façon massifiée les éléments de secours indispensable : hébergements provisoires, du personnel, de la nouriture, outillages, produits d'hygiène. Techniquement disponible mais tant côté politique que SNCF , Région etc., ces outils de service public sont-ils mis au pot des moyens mobilisables ...et mobilisés?

La question mérite d'être clairement posée.

Reste une autre question qui DOIT être mise sur la table :

Dans ce département, la quasi totalité du personnel politique possédant ou quadrillant les médias et pilotant les choix gravite autour de l'ultralibéralisme et défend bec et ongles le système qui produit ce dérèglement. Les Ciotti, Estrosi &C° depuis qu'ils s'occupent de la chose publique n'ont de choix que d'aller au devant des exigences industrielles, financières, administratives, législatives, de ceux qui sont source principale des transformations environnementales cataclysmiques . 

Avec cette catastrophe, ils vivent en direct, à domicile, l'arrivée par le nord de leurs propres réfugiés climatiques chassés de la montagne vers le littoral par 3/4 de siècle de pratiques. Sont-ils différents de ceux qui arrivant par le sud fuient pour des raisons similaires tant climatiques qu'économiques qui sont liées ? 

Laisser le capital gérer à la fantaisie de ses profits est source de ces déréglements et de l'aggravation permanente de leurs conséquences. Pire leurs choix politique participent à l'aggravation : des moyens, pas à la hauteur, pour protéger Nice et la plaine du Var mais aucun travaux sur la Roya ou la Vésubie alors que tous les scientifiques depuis des années sonnent l'alarme.

Les choix économique de l'industrie du tourisme, y compris en terme d'aménagements et entretien,  privilégient le tourisme de luxe.

L'état du réseau routier, le refus de désenclaver la montagne par un entretient permanent des infrastructures ferroviaires et routières sont le pain revendicatif permanent des agents de la DRIRE, des cheminots des gaziers et électriciens. Quelles structures en matière de santé et d'hospitalisation dans un immense désert sanitaire?  Les lacunes sont immense. Quelle veille envirionementale ? 

Mais là, pas question d'en parler "ce serait indécent dans ce moment" mais pourtant ces questions doivent être posée et finiront par l'être...si nous en avons encore le temps ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article