Montées des périls (suite) et complexe militaro-industriel

Publié le 13 Septembre 2020

L'aspiration à la paix

ne doit pas

être un mirage,

une lubie ringardisée

Montées des périls (suite) et complexe militaro-industriel

Des commandes en rafales, Dassault se frotte les mains.

A Lesbos les réfugiés crèvent et de manque de soin, de soif et de faim .

Erdogan montre ses muscles, Macron roule des mécaniques.

La Grèce qui ruine son peuple pour obéir aux critères de l'UE achète des Rafales en rafale. Chacun d'eux pèse combien d'hopital, d'école, de crèche que l'UE a en conscience bulldozerisé en Grèce ?

Erdogan fort de la "passivité active" du tyranosaure de la Maison Blanche poursuit la recomposition de son espace au plus grand plaisir de l'OTAN qui laisse faire. 

L'espace de concurence libre et non faussée est celui des marchands de canons qui se gobergent de dividendes en distribuant la mort sur leur passage.

Devant cette urgentissime situation, les pacifistes ne peuvent plus compter sur la mobilisation visible et active des forces qui jusqu'à lors savaient donner une traduction politique  à ce combat.

 

 

Entre le quasi couvre feu social imposé par les mesures prises au non de la lutte contre la pandémie et le silence des fallots devant la menace de guerre qui s'étend, comment déclencher le double combat pour des moyens pour la santé et contre la course à la guerre qui mange ces moyens, contre à la fois l'égoïsme capitaliste de l'industrie pharmaceutique et médicale et celle du complexe militaro industriel où les mêmes siègent dans leur conseil d'administation ?

N'ayant plus d'organisation prêt à l'entendre au plan politique mais confiant dans l'humanité, Canaille le Rouge vous propose si vous en êtes d'accord de participer à cette alerte et déjà pour faire du 21 septembre la continuité pacifiste de nos exigences du 17.

Rédigé par Canaille le Rouge

Repost1
Commenter cet article