Tour de France ; jeux du cirque et quadrillage idéologique

Publié le 12 Août 2020

 

L'horizon indépassable

d'un conditionnement .

 

Tour de France ; jeux du cirque et quadrillage idéologique

La toile  s'enflamme, les rotatives s'emballent, les micros et caméras cherchent des spécialistes ; ceux  en place, déjà experts en ammonitrate de COVID et clé d'étranglement ont des limites, et il faut les garder sous le coude pour justifier l'inexcusable pouvant survenir :

Tonnerre de Brest : le tour de France 2021 va partir de Bretagne

bienvenue au jabadao du boyau 

 

 

Promotion du bronze-cul touristique, apologie du sport pro-sport fric, clientélisme mercantile, rémunération des actionnaires mais métiers de forçat pour la majorité des participants, courreurs comme suiveurs. 

Environnement "médical" plus que douteux d'un sport qui n'arrive pas à se blanchir autrement que par la recherche de "bio-propergol injectable" non décelable.

Et pensez que c'est de cela qui va faire durant des mois la tête de gondole des débats !

Plus important que celui sur les masques (utile ou pas) rendus obligatoires et payants interdisant de sortie voire de pratique sportive les gosses des familles des milliers de licenciés COVID de Bretagne et d'ailleurs, ces virés du moment par les profiteurs fiscaux de la pandémie ?

Deuxième acte mis à chauffer sur le coin de la cuisinière médiatique : Par où passera-t-il ? où s'arrêtera-t-il ? 

Va-t-il faire étape à la Lannion avec un bouquet remis par Nokia et ses charrettes de licenciements ?

A la Coperl où les porcs de l'abattages préparent un clone du précédent pour financer le paiement des amandes dues par leurs fraudes ?

Un controle de ravitaillement devant les abattoirs - foyers récurant de virus?

Caravanes publicitaire sur les parkings de la grande distributions qui refusent la prime COVID à leur personnel qui ont engraissés les dividendes durant le confinement ? 

Quelle animation prévoir à citroen Rennes ou le groupe PSA organise précarités et mobilités pour faire baisser la part des salaires pour gonfler les dividendes. 

Qui pour remettre le bouquet ? Les mis en examen du Finistère président de l'AN et d'autres ? voire quelques membres de la macronnies battus mais conquérants certes aussi parfois en délicatesse avec la justice et l'administration fiscale, les permanents de la CFDT qui négocie les reculs sociaux petit plateau grand pignon pour les salaires, grand plateau et 16 dents pour la courses aux profit patronnaux ?  

Coup de chance! avec la casse de la SNCF, le risque est réduit de voir le peloton coupé par le passage intempestif d'un train du service public qui s'opposerait à la marche triomhante du mercantilisme médiatisé.

La glorieuse incertitude du sport doit d'effacer devant la hideuse servitude du rapport. Avec en plus la garantie de gagner quelques jours de trêve sociale au nom de l'union sacrée autour du boyau, du dérailleur et du maillot réunis.

Avec 2020 hélas et si pas d'opposition 2021, confirmé, une équipe aux couleurs d'Israël, chargé non pas de courrir et gagner des points ou étapes mais -dixit son financier miliardaire canadien -  d'afficher faire la pub pour le régime de Tel aviv  vantant les terres annexées et colonisées, la répression des palestiniens et anticolonialiste israëliens. L'impérialisme et le capitalisme sont toujours comme cul et chemise ; la démonstration est là.

Repost0
Commenter cet article