Christophe .Girard, affaire Matzneff ; attention aux dégâts de ses propres pratiques !

Publié le 24 Juillet 2020

 

E=MC2 ?

22 septembre 2015, dévoilement de la plaque en hommage à H. Duthilleux et Geneviève Joy son épouse rue St Louis en l'Île

22 septembre 2015, dévoilement de la plaque en hommage à H. Duthilleux et Geneviève Joy son épouse rue St Louis en l'Île

Sans intervenir sur le fond d'une responsabilité ou pas de l'ex maire du IVe arrondissement et jusqu'à hier adjoint à la culture de la maire de Paris, pour complicité avec le pédophile avéré Matzneff, pour permettre de prendre une mesure des choses, il n'est pas inutile de rappeler un évènement qui conduit à dire que le citoyen Christophe Girard déguste en 2020 un brouet de même nature que celui qu'il avait su  lui même concocter en 2015.

C'est le même Girard qui avait alors instrumentalisé un procès pour collaboration à l'encontre du grand compositeur et Résistant Henri Duthilleux, membre fondateur du Front National des Musiciens. Girard s'arcboutant pour dénoncer une collaboration avec le le pétainisme parce qu'une de ses musiques avait servi de support à un film de la charte du travail promouvant la construction de stades à côté des usines. 

Girard en avait tiré argument pour refuser d'apposer une plaque sur la maison ou habitait H.Duthilleux. Il fallu toute l'énergie du monde de la musique et de la mémoire résistante pour que le vaillant défenseur alors d'un certain ordre moral soit contraint de bouffer son chapeau et pour après avoir ferailler en recul, pour reprendre les termes de la maire de Paris soit contraint de retirer publiquement ses propos écoeurants.

Certes les pratiques de harcèlement via les réseaux sociaux ne peuvent être la norme d'un débat démocratique sur des faits où la justice doit juger sur la part qui relève de la criminalité mais qu'il goûte à la potion amère de sa propre médécine, pour ceux qu il y a 5 ans se sont heurté au mur de son intolérance n'est pas sans leur procurer une certaine satisfaction.

L'auteur de ces lignes fait partie de ces derniers.

22 septembre 2015, Emmanuelle Bertrand sous une pluie battante jouera pour H. Duthilleux.

22 septembre 2015, Emmanuelle Bertrand sous une pluie battante jouera pour H. Duthilleux.

Les photos qui illustrent cette p@ges sont de l'auteur de ces lignes qui sera de ceux présents quand la plaque en mémoire d'Henri Duthilleux sera dévoilée, regrettant que sur celle-ci le passé résistant, le sien et celui de son épouse, ne soit pas mentionné.

De l'avis de tous les présents, les discours tant du maire du IVe que celui de Bruno Julliard adjoint à la culture furent affligeant avec en point d'orgue un salut à Gabriel Fauré (?)évoqué comme Gabriel Fort (!) par l'adjoint à la culture.  La prise de parole du neveux d'H Duthilleus évoquant l'indignation mâtinée de colère des 7000 pétitionnaires exigeant des excuses de Ch Girard et des service de la ville de Paris avait une autre tenue.

Repost0
Commenter cet article