Le rayon antivirus

Publié le 1 Mai 2020

 

pour faire face, 

il faut en connaitre un rayon

Le rayon antivirus

La presse médicale regorge de publications faisant état  du rôle des rayons ultraviolets (UV) pour traquer toute sorte de virus dont la famille de celui qui nous envahi dans la période.

Dangereux pour le manipulateur, ces rayons sont utilisés pour la désinfection des milieux à rendre stérile. Leur usage est délicat et demande une formation poussée. Au point que les dermatologues se sont insurgés quand la mise a disposition des caissons bronzant aux UV a été rendu possible pour les cabinets d’esthéticiennes.

Ils sont utilisés en médecine avec d'énormes précautions à titre préventif pour certaines affections. Les médecin disent que dans la nature, ils servent de catalyseur pour fixer la vitamine D.

A chaque passage de l'élyséen factotum du MEDEF qui nous est imposé quand le prince en décide - cela à encore été le cas avec sa célébration nauséeuse d'une forme du "Travail,"et les "chamailleries" à côté d'une approche plus que discutable de la "Famille" et de la réouverture des maternelles  comme du débat autour de "Patrie" - lorsque l''enfant d'pétain parait, chacun peut le constater "Oh comme il est tout bronzé !"

Comment se fait-il que malgré une météo peu clémente le patron du Medef comme son fondé de pouvoir de la rue du Faubourg St Honoré, à chaque apparition dans les lucarnes, semblent revenir d'un congrès de premiers de cordée en haut de l'Anapurna ? 

Le teint de vacancier du planton magnifique est-il dû au douceur de Phoebus au dessus de l'avenue du Coq  ou ne serait-il pas plutôt les suites visibles qu'un traitement préventif aux UV exigeant certes de lourdes précautions, préconisé par un certain nombre de toubibs pour affronter le risque viral et qui, la République ne reculant devant aucun sacrifice, pourrait lui avoir mis à disposition ?

 

 

Mais alors, si efficacité il y a , comment se fait-il qu'ils n'en soient pas installés de toute urgence là où le risque est le plus évident et urgent : dans les hôpitaux par exemple, les vestiaires de super marché, à proximité de la "salle des maîtres" des écoles ? Aucun de ces personnels n'a ce teint de retour de croisière qu'arborent les planqués des Bunkers ou les koblenziens au grand air.

On est en Guerre !! Ce n'est pas Canaille le Rouge qui le dit mais le bronzélyséen. Dès lors,quelle distribution de cet arme blindée de la dermatologie là où l'offensive est engagée ? Quelle organisation du travail permettant ces soins préventifs pour toutes celles et tout ceux qui sont déjà ou vont être propulsés au contact du virus à partir de ce fameux 11 mai ?

Comment Philippe, son Véran incommodo domestique et sa danonette vont-ils au plus vite régler la question ?

 

Il est certains que devant la confirmation de telles études et pratiques pour l'instant discriminatoires  , nombre de CHSCT, au nom de leurs mandants personnels à risques, vont engager dès maintenant des démarches pour que tout patron du publics ou du privé, au titre des obligations légales de garantir la santé des salariés, procède dans les plus brefs délais à de telles installations et embauchent les personnels qualifiés pour leur utilisation. 

Repost0
Commenter cet article