On peut se tromper, Canaille le Rouge présente ses excuses

Publié le 11 Mai 2020

 

Et de suite rectifie

MEDEF + CFDT= MEDEFDT,

c'est faux!

On peut se tromper, Canaille le Rouge présente ses excuses

Depuis plusieurs semaines, Canaille le rouge a participé à une campagne tendancieuse contribuant à poser un signe "=" entre le MEDEF et la CFDT.

Cela repose sur des information érronées.

Considérant les données parvenues depuis ces derniers jours il s'avère que cette approche n'est pas la bonne .

Aucune fusion  n'est à ce jour établie entre les deux organisations.

Depuis les effets de la crise sanitaire, cette approche a été abandonnée.

Par contre, devant la somme d'accusation et le besoin de se défendre comme y ont droit tout à chacun, le MEDEF et ses adhérents ont demandé à pouvoir se syndiquer à la confédération dirigée par Laurent Berger.

De ce qui nous revient, le Secrétaire Général de la CFDT va demander à l'occasion de son prochain Comité National Confédéral de mettre en place une troisième union confédérale nationale pouvant accueillir les patrons et cadres d'état major d'entreprises pour organiser la défense de leurs interets spécifiques.

Sur la base des statuts en vigueur et au regard du taux de cotisation statutaire ( A la CFDT, la cotisation mensuelle d’un salarié est égale à 0,75 % de son salaire annuel net imposable, divisé par 12), la commission financière de la confédération se rejouit de cette information.

Le fond de solidarité pour action de grève qui ne sert que très rarement va ainsi pouvoir s'étoffer. Le camarade J-F Cirelli, patron de BlackRock France s'est porté immédiatement volontaire pour aider à sa gestion.

Avec 5.8 millions de moyenne annuelle par nouvel adhérent, le CAC 40 à lui seul devrait assurer 1.74 millions d'€ pour lubrifier les relations sociales. L'UIMM suit de très près cette évolution depuis longtemps espérée.

Au moment où nous commentons, la question de l'hébergement des antennes départementales de la CFDT au sein des CCI reste en débat, la CGPME demandant des clarifications sur des contentieux locaux avec des organisations locales peu enclines à accepter la nouvelle situation.

Cette situation est déclarée comme totalement statutaire par la Confédération Européenne ddes Syndicats, le ministère du travail réserve son avis et suit avec grand interet le dossier 

Canaille le Rouge renouvelle ses excuses pour avoir contribuer à alimenter une piste qui se révèle avoir été un leurre chargé de masquer cette immense réorganisation du paysage social concrétisée à l'occasion du jugement du tribunal de Rouen à Propos de Renault Sandouville.

Repost0
Commenter cet article