Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'or gris des requins, le sang des vampires ; démonstration par les EHPAD

Le Capital c'est d'abord

la rente, pour les rentiers

puis la profitabilité.

Les humains ?

du gisement de rentes, pour rentiers

pour le profit

La preuves par les vampires des EPAD 

L'or gris des requins, le sang des vampires ; démonstration par les EHPAD

Le père de Canaille le Rouge lui disait "pas un sou pour la presse du capital, mais si tu en trouves un exemplaire, avant d'allumer du feu avec, il faut la lire c'est toujours instructif". Précieux conseil, jamais oublié et toujours suivi.

Une feuille assez confidentielle portant pour titre "Le Revenu (hebdo de la bourse et des placements)" est venu par démarchage publicitaire s'afficher sur l'écran de La Canaille.

Dans son numéro 1583 du 9 au 14 mai 2020, outre une pub SANOFI sur laquelle La Canaille va vite revenir on peut y lire ce qui suit :

 

 

Il ne viendrait à l'idée de personne de vouloir contester cette dimension si attentionnée et attendrie de l'approche qu'ont ces philanthropes désintéressés si dévoués pour la causes ...de leurs dividendes.

La Pandémie ? une menace sur le chiffre d'affaire . Ben oui les morts faut vite les remplacer et là mission impossible avec les quarantaines. Mais alors, comment maintenir à plus de 90% le taux de remplissage ? En plus, comme ils disent, ce "tragique bilan humain risque de nuire à la réputation (lire aussi taux de remplissage- note CleR) des établissements" D'autant que si, et ce serait bien qu'un rapport de force le permette, les caisses de retraite et la sécu organisaient quelques tournées régulières mutualisées avec celles de l'inspection  du travail et les représentant des CHSCT des salariés, le taux de rentabilité risquerait de singulièrement faiblir.

Les bilans et trésoreries montrent cependant que pour ces promotteurs de pépinières à cercueils (comment les nommer autrement) si besoin est, ils peuvent faire le dos rond quelques temps. Ils ont même l'air d'avoir provisionné pour cela.

Sachant que ce sont la sécu les caisses de retraites et les familles qui au final paient, ne serait-il pas judicieux que tous, avec les salarié.es des EHPAD, avec les familles dont des proches y sont, y ont été de passage à plus de 10 000 en deux mois avant de britalement quitter, nous nous offrions en juin une semaine sous leurs tropiques en venant secouer un peu ces cocotiers croulant sous le poids de ces gavés ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article