une anecdote dans un océan d’infamie

Publié le 5 Avril 2020

 

Mais elle vaut le coup

d'être notée.

Les "copains et les coquins" 

sont toujours là

 

une anecdote dans un océan d’infamie

"la République des copains et des coquins"

La phrase avait eu immédiatement son heure de gloire sortie par Poniatowski, 1er couteau de Giscard, en pleine période - 1972- du SAC et de l'UNR, quand il tentait se faire de la place au milieu des barons du gaullisme.

En 2020, aucun média (et pour cause) n'a pointé que celui qui préside les auditions du premier ministre et de son écuyer chargé de la Santé, outre que d'être du même parti que les deux impliqués , Ferrand puisque c'est de lui qu'il s'agit, est mis en examen pour prise illégale d'interet.

C'est Fillon faisant de l'instruction civique ou Balkany nommé à la cour des Comptes.

Le prochaine foi verra-t-on Emile Louis présider un jury du permis de Conduire ou Landru animer un colloque sur la déclinaison française du 8 mars ? 

 

Repost0
Commenter cet article