Pour un premier mai revendicatif visible autour de soi.

Publié le 18 Avril 2020

 

La boite à Idées

de Canaille le Rouge 

 

 

Pour un premier mai revendicatif visible autour de soi.

C'est tout bête. Cela ne coûte quasiment rien.

Dans nos cités, dans nos quartiers, là où nous sommes confinés.

Et si on se faisait des clôtures, des fenêtres, des balcons de luttes ? 

Une poignée de ballons de beaudruches aux couleurs de la lutte et de la fraternité, celle de la CGT  : sang et or.

En plus cela permet de faire fonctionner les poumons et de s'occuper pour les installer, de voir et d'écouter ce qui se dit, si possible un peu de musique pour accopagner. 

Alors, 1er mai ? Pas de  manif?

Et pour que le 2 mai cela continue, un concours de photos (ou vidéo) de ces décorations de mai qui portent à la fois notre solidarité avec ceux qui sont en première lignes pour combattre le mal tout ces services publics et service quotidien de proximité. Notre colère devant la faillite du pouivoir au servoce des appétits et exigence du patronat. Notre détermination à les combattre pour l'avenir de nos enfants et le droit de bien vivre de nois anciens et notre résolution dès maintenant à construire le rapport de force pour punir et chasser les coupables ? 

Et si l'idée vous plait, outre que le bruit à  l'heure de la convivialité festive de midi peut faire appel, pour accentuer les choses à coup de klaxon, de trompes, de casseroles, pourquoi ne pas en faire une action de masse en la partageant sur tous nos réseaux et toutes à travers toutes nos organisations ? 

Qu'en pensez -vous ?

Repost0
Commenter cet article