Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Piraterie aérienne, le new deal de 2020

Forbans, pirates et flibustiers,

les nouveaux pirates de l'air,

les rançonneurs du monde.

Piraterie aérienne, le new deal de 2020

Fi des galions d'antan,

en 2020 c'est

"à l'abordage des avions".

Les états n'ont pas

les moyens de faire face

à la flibuste étasunienne

Dans  Le Monde daté du 5 et 6 avril: 

Du côté des syndicats de pilotes,une certaine amertume s’exprime en raison de l’écho donné aux vols affrétés par Geodis. « On aimerait que le travail d’Air France soit davantage mis en valeur par le ministère des affaires étrangères,dit une source syndicale.

On s’offusque du fait que les vols d’Antonov soient tant évoqués, alors qu’ils sont à un tarif délirant de 1,5 million d’euros pièce. »

La ruée mondiale sur le matériel de protection chinois est source de vives crispations diplomatiques. Le ministre de l’intérieur du Land de Berlin, Andreas Geisel, a ainsi accusé les Etats­Unis de « piraterie moderne » dans un article de vendredi du Tagesspiegel révé­lant qu’une cargaison de masques de type FFP2 de la marque américaine 3M, produits en Chine à destination des soignants de la capitale allemande, a été « confisquée » lors d’un transbordement à l’aéroport de Bangkok.

L’entreprise du Minnesota résiste à une injonction de l’administration de Donald Trump d’expédier l’intégralité de sa production asiatique vers les Etats­Unis et de cesser de fournir le Canada et l’Amérique latine.

Cet ordre, qui aurait des « implications humanitaires importantes », selon l’industriel, suscite l’ire du premier ministre canadien, Justin Trudeau.

Cela dit la Suede dénonce  la façon dont la France arme à la course ses propres corsaires opérant façon Surcouf (sur la même page), 

« regrettable hoquet dans des relations diplomatiques autrement excellentes », selon les mots de l’ambassadrice de Suède à Paris, Veronika Wand­Danielsson : la décision de la France, le 3 mars, de réquisitionner les stocks et moyens de production de masques de protection respiratoire, sur le territoire français.

¨Mercredi 1er avril, 4 millions de masques appartenant au groupe suédois Mölnlycke se retrouvent alors coincés à Lyon, sur la plate­forme logistique du géant du secteur médical spé­cialisé dans les produits jetables...

...Un quart est destiné à la France, le reste à d’autres pays européens, dont l’Espagne et l’Italie....

...Mölnlycke tente de négocier. En Italie, l’épidémie ne fait alors que commencer. Mais dans les jours qui suivent, la situation change dramatiquement. « L’entreprise nous a contactés quand sa démarche auprès des autorités françaises n’a pas abouti », explique Veronika Wand­Danielsson.

Le représentant de la société fait état de l’urgence : « Il nous a dit qu’il avait, au bout du téléphone, des gens qui appelaient d’Italie et d’Espagne, en pleurs », raconte l’ambassadrice.

Des négociations sont engagées au niveau ministériel. Finalement, deux semaines plus tard, le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) accepte de laisser partir la moitié des masques."

 

Comment s'effondre autour de nous cet "espace de concurrence libre et non faussée" quand sa consubstancielle et génétique loi de la jungle est devenue la dominante exclusive.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article