Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand le scandale du congé pour enfant décédé réveille celui de la lutte contre les cancers pédiatriques

 

Soulevez donc la pierre

dessous, la vermine grouille

 

A faire partager comme vous le désirez

Quand le scandale du congé pour enfant décédé réveille celui de la lutte contre les cancers pédiatriques

Les marcronquenots parlementaires qui escortent le premier de cordée du Faubourg st Honoré ont des comportements qui révèlent de ces grandioses ignominies dont ce régime est friand : 

Tandis que madame, charité de dame patronesse, tend sa luxueuse et dispendieuse sébile pour récupérer auprès des plus pauvres des pièces jaunes destinées à soigner des enfants, son élyséen disciple et ange tutélaire dispose d'une majorité qui met en musique sa casse de l’hôpital dont les services d'oncologie, singulièrement en pédiatrie.

C'est ainsi qu'on découvre que l'ignominie du vote du congé pour les parents des enfants décédés a été précédée du rejet d'un amendement lors du vote du budget 2019, budget pourtant retenu en commission, devant affecter 18 millions d'€ à la recherche pour vaincre ces cancers. Chaque année, environ 500 enfants meurent d’un cancer.

C'est au détour d'un message en ligne sur les réseaux sociaux que Canaille le Rouge a découvert que fin 2018 : 

 "... le rejet mercredi 14 octobre au matin d’une série d’amendements proposant d’allouer entre 18 et 20 millions d’euros pour l’année 2019 à la recherche onco-pédiatrique. Chaque année, environ 500 enfants meurent d’un cancer. La déception est d’autant plus grande qu’un amendement visant à allouer 18 millions d’euros et porté par Éric Woerth avait été adopté en commission. Le président de la commission des finances, c explique avoir fondé sa proposition sur «un chiffre qui circule dans le milieu associatif et de la recherche». Il a finalement été rejeté avec 43 voix contre et 28 pour. Comme pour les autres amendements, tous les députés En Marche qui ont participé au scrutin (quarante et un) se sont prononcés contre. "

Le gouvernement par une pirouette dont il a le secret, face à la colère qui risque d'éclabousser les escaroins du Marquis Touquetois de Sa Suffisance annonce alors un fond de ... 5 millions d'€.

Pour les associations qui se battent, le plus souvent à partir de leur douloureuse expérience personnelle face à cette tragédie, le choc est rude.

La somme de 5 millions d’euros/an est éloignée de toutes les évaluations, tant associatives que parlementaires, aussi bien les plus audacieuses (Jean-Christophe Lagarde, 40 millions d’euros/an) que prudentes (Martine Faure, qui avait déposé un amendement équivalent à 12 millions d’euros/an) ou intermédiaires (Benoît Simian, 20 millions d’euros/an en octobre 2017)», estime-t-il. Plus récemment, le 19 octobre, Jean-Christrophe Lagarde a déposé une proposition de loi visant à créer un fonds de 20 millions d’euros."

Le débat ci dessus porte sur le budget 2019.

La même année , Piétrazewski encore sous préfet Auchan, toujours en poste pour organiser les charettes de casse des emplois, voyait ses patrons recevoir du budget de l'état , 500 millions d'euros de CICE.  Près de 28 fois le montant de ce que le même pouvoir ne veut pas donner à la recherche concernant les cancers pédiatriques.

Que faut-il de plus pour que la colère légitime explose et que tous les tenant de cette politique se voient pourrir la vie jusqu'à ce qu'on en soit débarassé soit par jet de l'éponge , soit par une fuite éperdue avec la population leur courant aux fesses ?  

En croyant battre la haine vous avez vu arriver le fils caché de Pinochet et Thatcher, le clone européanisé de Trump. 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article