Parcours sup et... La Cour des Comptes

Publié le 26 Février 2020

Pourquoi pas aussi 

comme jury

du festival de Cannes

ou

des victoires de la Musique ? 

Parcours sup et... La Cour des Comptes

Ce n'est pas parce que certaines de ses conclusions coïncident avec les reproches de fond faits aux inepties du sieur Blanquer qu'il ne faut pas relever une double incongruité qui ne peut être que volontaire dans la situation née de la mise en place de parcoursup.

Alors que le ministre de l'Education Nationale s'assoie avec application sur les structures de concertation et celles chargées d'établir les orientations pédagogiques liées à son ministère, que le gouvernement méprise les syndicats d'enseignants qui sont en première ligne de compétence pour juger de la validité des projets et réformes imposés de force au système éducatif, qu'il laisse le champ libre à aux cogneurs en bleu pour tabasser élèves, parents et enseignants qui contestent les choix du pouvoir, la Cour de compte qui n'est pas compétente en la matière juge utile de mettre son grain de sel dans le débat.

Rappoprt  publié ce jour, après avoir au passage demandé la suppression du plus grand nombre des boites aux lettres permettant à la correspondance privée des personnes de bénéficier d'un reliquats de service public, les si peu sages de la rue Camabon ont usé de l'argent des contribuables pour porter jugement dans un domaines qui manifestement n'est pas de leur compétence, cela sans que jusqu'à ce moment personne n'ait encore réagi.

En quoi la dite cour chargée de verifier l'usage des fonds publics a-t-elle pertinence à mesurer les coefficient servant à mesurer les critères organisant l'évaluation et l'orientation des élèves de terminale ? 

A moins que ! A moins que ?  A moins que comme elle l'a fait pour la SNCF , les retraites et bien d'autres dossiers dont l'institution est devenue le fossoyeur en chef, elle ne prépare l’opinion au nom d'un dysfonctionnement à exiger des coupes clairs dans les budgets des espace dont elle s'auto-saisie sans raison et donc se positionne en 2020 une sorte de mérule venant ronger la charpente des édifices faisant la République. 

Regardez bien comment ce machin depuis 30 ans sert de chevaux léger avant que le capital ne lâche dans l'espace ainsi balisé son artillerie et ses hussards anti-républicains pôur tout dévaster.

Rédigé par Canaille le Rouge

Repost0
Commenter cet article