Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1940-2020, Alost rien de nouveau

Un itinéraire d'extrême droite ;

449 km.

Hanau 97 500 habitants, rejet

Alost; 85 000 habitants , portage

1940-2020, Alost rien de nouveau

 449 Km.

De l'une installée sur les berges du Main, meurtrie par un attentat fasciste suant son racisme nazi et sa haine, à l'autre, sur les rives de la Dendre, qui installe comme jeu aussi crétin qu’insupportable la réplique du juif Süss dans les rues de la ville.

Ce sont ces kilomètres qui séparent le crime dénoncé en Allemagne par une population indignée de la haine et l’obscurantisme dans ses murs quand coté Dendre les échevins locaux, contrairement à la riposte à Hanau,  n'y trouvent à redire. Il faut dire que les élus d'Alost trouvent du (bon) temps pour participer aux diverses fêtes à la gloire des collabos des années 40. 

Dans les rues, hilards, des abrutis en tenues de Gestapistes pour stigmatiser l'UNESCO qui à juste titre devant l'ammorce de la haine en 2019, a retiré son label à un carnaval multiséculaire. 

Mais aussi travestissement de masse construit sur les poncifs nazis des images fabriquant du pogrom.

Alost, une ville où l'antisémitisme serait de droit au nom de l'humour ? Un antisémitisme aussi glauque que rigolard, assumé. Une Ville où les édiles promeuvent ce droit à la haine au nom de l'esprit de carnaval. Alors que Carnaval c'est la transgression positive par la fête et l'exubérance hissant dans la joie l'égalité de tous dans le respect de tous, temps du combat contre cet ordre établi porteur de ségrégation et rejet de caste, de classe, de culture.

Quelle réaction tant du Bruxelles et son "roi" de Belgique que du parlement et commission de l'UE ? 

Monte immédiatement l'idée de tout faire sans les attendre pour que ceux qui portent sans vergogne ces insuportables pratiques soient culturellement, socialement, économiquement marginalisés à en être étouffés serait une riposte de plein droit au regard des principes fondateurs de l'UNESCO et ceux de l'ONU.

Canaille le Rouge ne sait ce qui fait toute la richesse de cette ville - il semblerait que la bière et le textile y seraient d'importance.

Pour sa part , comme pour d'autres espaces et malgré l'interdiction des boycotts , il va devoir là aussi scruter les étiquettes.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article