démocratie et réforme de l'ENA

Publié le 18 Février 2020

l'usine à pantouflage 

va être affinée

démocratie et réforme de l'ENA

Bref rappel historique :

l'ENA, pensée dans la logique du programme du CNR reposait au départ sur un principe simple totalement dévoyé depuis : donner à la République les cadres supérieurs de l'administration du pays dont celui-ci avait besoin. Cela à partir d'une approche Républicaine et laïque coupée des sources anciennes liées au 200 familles dont le plus grand nombre avaient trahi la France.

Au pris d'un long travail de sape, totalement parasitée par les grands groupes industriels et financiers qui l'ont investit pour y former leurs jeunes pousses et rejetons pour avoir en main les rennes du pays l'école est devenue maintenant l'outil de mise en osmose ou (et) en symbiose les choix politiques du pays à partir des interets du grand capital industriel et financier.

Mais, Jules Ferry réjouis toi ! Avec Touthenmacronaparte c'est enfin le retour de l'école publique... mais une école où les patrons de l'association française des banques seraient les hussards de cette si peu républicaine République.

L'opération mérite le détour :

Après la brève ouverture d'une "3e voie"en 1981 et les loi Le Pors permettant un recrutement interne, le système a été rapidement verrouillé au point de se scléroser.

D'où la recherche par l'actuel et un des plus emblématiques de ses ex pensionnaires, l'occupant actuel de la loge de concierge du cac à rente sis rue du faubourg St Honoré, de donner au capitalisme tenant en main l'Etat un outil de formation chargé de maintenir son emprise sur les institutions du régime et de calibrer de souples d'échine pour se conformer à ses exigences.

C'est le but du rapport Thiriez. L'auteur, ancien élève du collège et lycée Stanismlas, rocardo-macronien compatible- mais est-ce exotique ? - lui même ancien de l'ENA et du PSU réuni, a donc rendu sa copie.

En gros nous y sommes , certes n'est vraiment pas l'Ecole Freynet qui débarque mais ils le crient tous haut et fort : enfin la démocratie entre à feue l'ENA devenue par la grâce du petit marquis de Sa Suffisance et ses féaux une "EPA" newlook.

Pour preuve : 10% des places - vous rendez vous compte? 10% ! - seront réservées au élèves issues des "milieux modestes".

               STOP !

Donc "on" (lire proposition du PSU monarque au banquier ex PS ) institue officiellement un apartheid social disant que la crème des meilleurs sélectionnés à Montfermeil à Vitry ou aux Minguettes (pour les quartiers nords de Marseille ou les ghettos de Peugeot Renault Citroen et leur ZUP, faudra encore attendre) pourront tenter d'entrer.

Ils on même fixé un parcours initiatique pour entrer dans le barème. France Info en fait presque son scoop du jour : 

Le rapport dessine l’instauration de 20 classes préparatoires en France, avec une sélection notamment sur critères sociaux. 

Le Parisen qui ne veut se faire distancer avance les indiscrétions recuillies par sa rédaction :

Après ces classes préparatoires, des élèves de milieux modestes pourraient ensuite passer un concours spécial donnant accès aux écoles de la haute fonction publique. Ce sont dix places qui seront réservées aux élèves de ce concours sur 130 au total.

Les concours classiques d'accès aux écoles de la haute fonction publique seront également modifiés. l'École nationale d'administration (ENA) devrait s’appeler l'École d'administration publique (EAP).

Sélection sur critère sociaux ! et la constitutions de la République elle est où là dedans ?

Canaille le Rouge voit se pointer les réformards de tout poils lui expliquer que "c'est déjà mieux que rien".

Pour les choix badigeonnés façon "PS" voir Macron et Thiriez , lachez-nous donc la grappe SVP! 

Si ce n'était pas si dégueulasse (Canaille le Rouge pèse ses mots) se serait à se taper le cul par terre:

10 places sur 130.  7.7% réservés pour cette partie de la population qui démographiquement en pèse un peu plus de 90%.

L'intéret de la proposition ainsi avancée, c'est qu'elle peut permettre à un prof chargé de l'instruction civique d'expliquer la différence entre l'égalité et l'équité : égalité tout le monde y à accès, équité tu peux peut-être en avoir une part. 

Cela signe la boussole politique de l'opération et permet de mesurer l'intensité de la révolution indispensable à notre pays pour que celui-ci se donner les cadre dont son fonctionnement démocratique à besoin

 

Rédigé par Canaille le Rouge

Repost0
Commenter cet article