Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oyez ! oyez ! Camarades ! Enfin une bonne nouvelle !

 

Le Medef

hausse le ton

et fait la gueule !

Oyez ! oyez ! Camarades ! Enfin une bonne nouvelle !

Quand le patronat s'énerve c'est qu'on lui fait des misères.

Et cela a le don de mettre Canaille le Rouge de bonne humeur.

Déclaration  du grand BabuYaka du MEDEF  à France Info: 

"Le président du Medef a par ailleurs appelé les syndicats à être "cohérents""Je dis aux syndicats qui demandaient que l'âge pivot soit suspendu pour négocier" de "prendre leurs responsabilités, notamment dans les transports".

Il en a profité pour passer la brosse à reluire au gouvernement et à son voltigeur à casaque orange toque jaune : 

On n'avait aucun intérêt à aller à cette conférence de financement, la loi telle qu'elle était prête nous convenait", a souligné Geoffroy Roux de Bézieux. "

et le même de préciser en avançant ses pions pour s'engouffrer dans la brêche offerte par Berger : 

"C'est Laurent Berger qui a demandé cette réforme à points, c'est la CFDT qui demande le régime à points, c'est la CFDT qui demande une conférence de financement, donc la balle est dans son camp."

Et là mes camarades, nouvel hommage du vice à la vertu:

On y va parce que le pays est dans l'état que vous connaissez, parce que ça fait 40 jours de grève, parce qu'il faut en sortir.

Et là, première contre offensive patronale s'appuyant sur les pitons installés par le 1er de cordée Berger : 

Mais pour arriver à un compromis, il faut que les syndicats réformistes acceptent qu'il faille travailler plus longtemps", a expliqué le patron du Medef.

 

A partir de là, pérorant sur le perron du château en haut du tapis rouge   orange, il lâche ses hussards pour venir au secours de son orange voltigeur :  

"Je suis le porteur de mauvaises nouvelles, mais je crois qu'il ne faut pas mentir : tous les pays comparables travaillent plus longtemps. En Allemagne, patronat et syndicats discutent en ce moment de passer l'âge légal de 65 à 67 ans", a assuré Geoffroy Roux de Bézieux. "Tous les pays comparables en Europe ont un âge de la retraite qui a augmenté, parce que la démographie fait que dans des retraites par répartition, on n'a pas le choix", a-t-il ajouté.

 

Pour le capital, il n'y a pas d'autres choix. Mais pour ceux qui veulent s'en affranchir, d'autres choix sont possibles et 5 semaines de grèves le démontrent, c'est d'ailleurs la devise initiale de Canaille le Rouge : 

"Avec un bon rapport de force, l'Utopie est à portée de main".

PS : Berger est SAUVE, oui, SAUVE. Valls bien de lui apporter son soutien.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article