La macronie et consort, en 2020 c'est cela :

Publié le 18 Janvier 2020

 

 nous obliger

à marcher sur la tête 

il veulent nous obliger à marcher sur la tête

il veulent nous obliger à marcher sur la tête

France 2020

Un salarié qui s'assoupi durant sa pause (et ne disposant pas de locaux pour la prendre) est licencié sur dénonciation d'une enfant de Pétain.

Le président de l'Assemblée Nationale mis en examen pour prise illégale d'intérêt est maintenu dans son mandat et sa fonction.

Un secrétaire général d'une organisation qui se dit syndicale signe des accords rétrogrades que même le patronat n'avait pas inscrit dans son agenda, le même, usant de la vulgate d'un Casataner ou de son berger Lallement  sanctuarisant leur pratique de la violence, parle d'individu quand les travailleurs PACIFIQUEMENT* et sans AUCUNE agression viennent lui demander des explications

 

Le Princident de la Monarblique qui, il y a un an,  interpellait de façon très sarkozienne les manifestants pour "qu'ils viennent me chercher" (sic), quand des citoyens répondent à ses souhaits et - janvier oblige - exhaussent ses voeux, nous joue au théatre ce soir en claquant les portes, faisant sonner les brigadiers (et les CRS ) avant que dès le rideau tombé, il sorte en catimini coté cours pour éviter le côté jardin.

Du début à la fin tout a été enregistré (audiio et vidéo) et AUCUNE violence n'a été exercée

Rédigé par Canaille le Rouge

Publié dans #politique, #cinéma, #théatre, #opéra bouffe, #mensonge, #social, #société, #patrons

Repost0
Commenter cet article