de Sarajevo 1914 à Bagdad 2020

Publié le 6 Janvier 2020

Un nouveau pas terrible 

vers l’abîme vient d'être franchi.

Trump cherche la guerre.

Déclaration indigne

du Quai d'Orsay et de l'Elysée 

face au provocateur guerrier

de Sarajevo 1914 à Bagdad 2020

Les deux informations méritent d'être liées à l'actualité :

Comme pour la découverte de la richesse en lithium de la Bolivie, l'annonce de la découverte d'un immense gisement pétrolier en Iran a décuplé la violence des interventions impérialistes. Outre ses intérêts personnels de milliardaire impérialiste, c'est aussi l'occasion pour le Trumpholamour de la Maison Blanche de tenter de faire jouer des réflexes chauvins et nationalistes pour desserrer l'étau qui pourrait lui coûter sa réélection à l'automne prochain.

Pour cela tout les moyens lui son bon.

Là où il le peut faire jouer ses relais via l'ultra-droite classique de type Pinochet renforcés par les sectes fondamentalistes évangélistes, ces DAESH de la croix, il fomentera putsch et répression des peuples.

Là où il n'a pas de relais assez efficace pour cela il va froidement endosser officiellement le treillis brun du terrorisme international.

 

Plus que jamais, en 2020, ne pas revenir à l'esprit munichois !

Il faut être clair et ne pas en rabattre sur ce point , sans tergiversation aucune, en Irak, Trump s'est livré à un acte de guerre majeur en éliminant sur un territoire étranger des dirigeants du pays et un des principaux dignitaires d'un autres ; deux pays membres de l'ONU. 

La première  puissance impérialiste de la planète met en péril le monde par son comportement d’État voyou, piétinant le droit international. 

La France non seulement n'a pas condamné ce crime de guerre mais de plus, par la voix d'un des ex-éléphants du PS se vautrant dans le marigot d'un pouvoir pro-impérialiste, elle s'en prend à l'Irak lui demandant une retenue que jamais ni Le Drian ni son cornac n'ont exigé du fou furieux qui brait sur les bord du Potomac et menace de récidiver.

Le parlement irakien vient d'exiger -expression de sa souveraineté- l'évacuation au plus vite de son territoire par les forces américaines.

Les USA vont-il partir ou vont-ils avec leurs dizaines de bases militaires sur le territoire irakien se transformer en force officielle d'occupation, attiser ainsi les feux et libérer l'espace à DAESH & C° ?

En France, entre la vision sur leur télé de deux séquences du "Dakar" ensanglantant les pneus des participants en Arabie saoudite,  certains seraient tenté de renvoyer dos à dos le pouvoir dictatorial de l'Iran et l'impérialisme US. C'est se mettre dans les pas de Macron.

Ceux qui veulent renvoyer dos à dos USA et Iran, outre qu'ainsi ils valident un droit à l'impérialisme de mettre en jeu la vie des peuples, se rendent complices de la mise en route d'un engrenage qui il y a plus d'un siècle a mobilisé plus de 65 millions de soldats, a fait plus de 20 millions de morts et mettra le pieds à l'étrier du monstre fasciste-nazi qui fera plus du double de victimes et sera sources des plus grands génocides de l'histoire contemporaine.

Il faut être aussi fou et complice de Trump, aussi complice de Macron et Le Drian pour ne pas dénoncer cela avec la plus grande vigueur. Tout autre comportement que cette dénonciation s'apparentant au pacifisme de ceux qui en 1938 refusaient de voir la menace au point de devenir les munichois

On connait hélas la suite.

Repost0
Commenter cet article