Où il est question d'argent et l'émouvante sollicitude des chiens de garde.

Publié le 29 Décembre 2019

Comme il est doux de voir 

combien la presse

s'inquiète des grévistes 

Où il est question d'argent et l'émouvante sollicitude des chiens de garde.

Bien au chaud au fond de leur niche fiscale, ils s'inquiètent.

La question est grave. Leur titres s'alarment : "Comment va être répartit l'argent des collectes de la solidarité" ?

C'est que vous ne vous rendez pas compte, cela en fait des sommes !

Si on en crois ce que disent ceux qui les organisent, bientôt il va y avoir à distribuer pour quelques centaines de milliers de grévistes presque la moitié de ce que Touthenmacronaparte a empoché quand, stagiaire de luxe titularisé directeur associé chez Rothschild, pour 2.4 millions d'€, il a  joué les entremetteurs pour Nestlé. Vous vous rendez compte, presque la moitié. Où va-t-on  ? 

C'est que ça en fait de la thune ! Faudrait pas qu'ils gâchent !

Bientôt, il vont nous proposer que le Medef détache un commissaire au compte pour aider à la distribution.

Ce qui est bizarre, c'est que les mêmes, quand il leur est proposé de se mettre sur la piste pour voir où atterrit le CICE, ou celles des dégrèvements et exemptions de cotisations sociales, aucun ne savent comment aller les explorer, tout comme ils restent à distance de la traque de la fraude fiscale de peur d'y rencontrer le propriétaire du titre qui les nourrit.

Canaille le Rouge tient à les rassurer, les normes sont claires. Toutes celles et tous ceux qui à partir de l'engagement contre l'ensemble des projets portés par Macron se seront durablement inscrit dans la grève et pour cela seront dans la gènes seront aidés.

Bien entendu pas question de dilapider ces fonds pour abonder les défenseurs de la retraites à points et autre négociateur du positionnement ou pas d'un âge pivot.

Si Roux de Bézieux veut monter sa tontine pour financer ouvertement Berger libre à lui, au moins cela clarifiera officiellement leur relation. Pour sa part, Canaille le Rouge s'est assuré que la solidarité qu'il a pu abonder ne subira pas de ces mélanges.

 

Le Parisien mais pas lui sont soucieux.

Le Parisien mais pas lui sont soucieux.

Au Fait, nous avons appris que la maire de Paris a décidé de distribuer 2.5 millions d'€ sous forme de solidarité ...avec les commerçants "subissant les conséquences des grèves et manifestations".

Interpellé depuis une semaine pour savoir comment la solidarité  de Paris s'exprimera envers ceux qui depuis 3 semaines se battent pour leur retraite et la qualité du service public qu'ils veulent rendre aux parisiennes et parisiens, pas de réponse.

Il existe en France une tradition municipale de gauche en matière de cantines scolaires pour les enfants de grévistes, tout  comme une pratique d'écoute et d'arrangement pour la prise en compte des difficultés pour aider les locataires engagés dans la lutte à honorer les quittances de loyer.

Aucun groupe du Conseil de Paris, à ce jour, n'a cru utile de donner sa position.

La Mairie de Paris et sa majorité sont-elles de gauche ? 

Rédigé par Canaille le Rouge

Publié dans #grève.

Repost0
Commenter cet article