caritatif et primes de match

Publié le 25 Décembre 2019

caritatif et primes de match

La période des fêtes vient de s’enrichir d’une nouvelle forme de dons que ni le secours populaire ni les autres organisations de même nature n’envisageaient jusqu’alors.

                                                         

Tels les joueurs de la league cup britannique ou quelques célébrités de la balloncratie en France abandonnant leur primes de match la semaine de Noël à des œuvres caritatives, la star du hors jeux et du cinéma à l’approche du point de penalty, Touthenmacronanaparte annonce renoncer à ses petites poussières de rentes liées à la traversée actuelle de son firmament politico réactionnaire.

Si le petit marquis du Touquet ¨paris Plage, l’homme au matelas de millions et oreillers de biftons abandonne 72 000€/ans de retraite, rassure-vous, par souci de pas aggraver le chômage, il conserve les chauffeurs, gardes du corps et secrétaires et bien sur gite et garage pour ne pas les abandonner aux intempéries – faut pas pousser non plus. 

D'ailleurs, si on y regarde bien il ne s'agit pas de retraite (pas de cotisation ni autres prélèvement abondant une caisse de répartition) mais d'une indemnité liée à la constitution et ses lois dont le titulaire peut à chaque instant accepter de venir la toucher après des déclarations matamores

Sa retraite sera ainsi à point comme la cuisson des repas de son chef à l’Elysée. Cela pour apaiser la trésorerie du pays que , lui et son ost auront si efficacement saignée pour abonder la table ronde des chevalier du capital où il a gagné sans peine son statut d’hôte permanent.

Cette énième provocation aura fait long feu du point de vue de son efficacité. Mais, est-ce un lien de cause à effet, le lendemain de cette annonce faite à 6000 km du premier piquets de grèves, depuis les sables de l’Arévaland gardés par les troupes spéciales françaises, le nombre de grévistes est reparti à la hausse ?

Est-ce pour limiter les dégâts que la meute des chiens de garde tente de distraire le débat en l’attirant vers les présidentielles de 2022 ? Un peu comme si quand se déclenche une avalanche l’urgence était de proposer des soldes sur les parasols.

Repost0
Commenter cet article