Phobie, c'est quoi ? Anti, de quoi ?

Publié le 10 Novembre 2019

Canaille le Rouge

aurait été encore à Paris

ce 10 novembre

il aurait été manifester.

Phobie, c'est quoi ? Anti, de quoi ?

Voici une réponse rapide mais argumenté à une interpellation reçu ce jour par Canaille le Rouge  

 

Quand Canaille le Rouge  manifeste contre l'antisémitisme, ce n'est pas pour défendre le judaïsme et la torah, ce n'est pas pour soutenir le Betar ou la LDJ, mais pour pour s'opposer à la haine quand elle agresse les juifs.

Cette manif, ce n'est pas pour défendre l'islam et le coran, si cela avait été cela La Canaille ne s'y serait pas associé et la CGT à coup sur non plus. Ce n'est pas non plus et encore plus pour soutenir le salafisme assassin ici ou état allié d'une France qui commerce avec ces assassins au pouvoir là, c'est pour dire stop à la haine qui se déverse ici sur des humains parce que musulmans.

Poussons un peu plus loin .

Anti d'antisémitisme (voir infra chez A.Rey l'origine du mot) il y a le rejet porteur de haine, le mot né en Allemagne.

Dans islamophobie, (voir aussi infra chez A.Rey l'origine du mot) il y a phobie ou le rejet répulsif qui porte tout autant de haine.

Canaille le Rouge combat les deux.  

En cela et sachant combien cela n'est pas facile,La Canaille  trouve que la déclaration de l'Union des Juif pour la Résistance et l'entraide , née dans le combats contre le nazisme, va dans le bon sens.

La CGT (et pas Ph. Martinez qui la représente comme secrétaire général ) a appelé à cette manifestation, comme beaucoup d'organisations démocratiques qui historiquement se sont créées (la LDH et l'affaire Dreyfus) et (ou) ont été à la tête du combat contre tous les racismes et fascismes depuis un siècle.

Au delà de ses désaccords Canaille le Rouge  se réjouis que dans ce cadre le PCF ait fait de même que la LDH et la CGT au côtés des autres organisations.

Canaille le Rouge aurait été présent à Paris il y serait allé sans hésitation.

En reprenant l'argumentation ci dessus, quand La Canaille appelle à manifester contre l'antisémitisme personne ne lui demande si cela ne le gêne pas de manifester dans un cortège où se trouve l'autre nazillon Habib député des français de l'étranger qui appelle régulièrement à massacrer les palestiniens, vient à l'assemblée avec sa kippa que nul ne lui demande de retirer.

Quand il y a un attentat contre une synagogue la Canaille est parmi les premiers à descendre dans la rue.

Quand on tente d'incendier une mosquée, qu'un militant fasciste notoire, militant du parti de la haine, tire sur des musulmans (qui ne sont pas des islamistes), il faudrait se taire?

Aucun ministre (et encore moins le PR) se déplaçant.

Le gouvernement et les partis de droites ont eu une attitude ignoble qui alimente ce racisme décomplexé battant la campagne où la haine des arabes se masque en France derrière le terme d’islamophobie laquelle , chasse au faciès incluse, est ciblée sur des critères physiques et (ou ) résidentiels des ghettos de la misère urbaine.

Quand les mêmes qui portent croix ou kippa, soutane ou robe pour les religieuses voire toge safranée peuvent sans problème vaquer en public à leurs occupations, que des aumôneries sont toujours hébergées dans des établissements publics d'enseignement, personne ne dit rien. Mais Une femme qui porte un voile identique à celui de nombreuses femmes de corse fréquentant les églises se voit interdire de participer aux activités pédagogiques de l'école de la république où sont scolarisés ses enfants ? Et il faudrait rester à ne rien dire ? Outre la caractérisation ségrégative, c'est la meilleure façon de pousser ces femmes et les jeunes dans les bras de tous les intégrismes fascisants.

C'est cela qu'il faut enrayer, combattre et montrer qui en est responsable. Le moment est âpre et le combat contre tout les racismes exige de ne pas laisser ostraciser une partie de la population de notre pays stigmatisée à partir de relents du passé colonial de la France.

La haine qu'a déversé ce 10 novembre au soir la führerin des r-haines contre les participants à cette manifestation  confirme si besoin était qu'y être est le bon choix.

L'entretien avec Alain Rey dans le huffpost donne un éclairage vif et précieux à ce débat et valide mon appréciation : https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-mot-islamophobie-est-hypocrite-selon-le-linguiste-alain-rey_fr_5dc4190fe4b005513883a141

Avec toute mon amitié

Canaille le Rouge 

La canaille avant de clore voudrait ajouter ceci (la page avec Alain Rey en lien donne plus de profondeur à la chose) :

L'argument  "le mot islamophobie a été inventé par les islamistes radicaux", outre qu'il demande à être vérifié, doit-il faire que ce recouvre le concept ne doit pas être combattu ? Le terme d'antisémitisme a été inventé par la réaction allemande au XIX e siècle pour ne pas avoir à se débattre publiquement de leur haine des juifs, doit-on pour cela ne pas combattre l’antisémitisme ? 

Phobie est une sorte de psychiatrisation du concept "d'anti" qui permet par le coté "soft" du suffixe de ne pas montrer comment se positionne ceux qui attisent les braises de la haine, tout singulièrement comment dans la France du Zemmourland &C°, celui d'islam permet de masquer parmi les héritiers du colonialisme leur haine des peuples de l’Afrique colonisée (Arabes , Noirs mais aussi les Sémites du littoral méditerranéen, les berbères, kabyles et même souvent les juifs qu'en privé de plus en plus en public, il rassemblent dans leur haine et habillent et rassemblent dans leur "anti" et "phobie".

 

a écouter , pour Canaille le Rouge, une boussole

Repost0
Commenter cet article