Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rouen, résumons -nous

Si on en croit

 le patron des chaussettes à clous

et ses apôtres

Rouen, résumons -nous

Le risque pour la population est faible ; donc pas nul.

Pas de toxicité aiguë ; donc toxicité si non aiguë au moins avérée

Confinement pour les enfants , masques en dotation pour les forces de l'ordre dans tout Rouen et son agglo (tant mieux pour eux) mais pas d'organisation de distribution de ces masques à la population civile qui doit se débrouiller pour s'en procurer moyennant finance et lieu ou ils sont disponibles. Ce qui s'appelle non assistance à personne en danger.

Pas de risque, mais gants de caoutchouc obligatoires (et non fournis) pour décontaminer son domicile, de la nourritures aux objets et murs. Interdiction d'user un nettoyeur H-P (pour ne pas faire voler les particules), user de l'eau du robinet.

Quid demain de la saturation des stations d'épuration, de la facture pour les familles (voir masque) qui va payer les réparations et les dédommagements de tout cela ? 

Pour les services non indispensables à la sécurité civile activités industrielle comme administrative et service pas de contrainte, aucune mesure d'éloignement au-delà de la barrière des 500 ; merci au nuage qui, bien éduqué par son grand frère de Tchernobyl, a appris s’arrêter à la frontière administrative préfectorale. Faut que la rente se poursuive.

Mais le bluffeur des tables de poker est ministre de l’intérieur, lui qui fera un passage éclair le vent dans le dos et une ambulance à deux pas. Un cas d'école, malgré la mobilisation des personnel de la carence de la protection civile, service sous la responsabilité du cacou des tapis verts. Protection civile qui comme la SMSM ou les pompiers volontaires voient leurs moyens jouer la peau de chagrin. Par contre le service communication ne manque pas de moyens pour noyer sous un flot de paroles les carences techniques et les abandons de l'état.

Pas de mesure particulière pour les chauffeurs des bus de l'agglo qui circulent hors du périmètre , rien pour les personnels des 12 mairies qui doivent assurer le relais des valses hésitation de Castaner son préfet.

Le groupe Lubrizol a fait 6.1 milliards de dollars de chiffre d'affaire en 2018 il a été condamné pour un précédant qui a empuanti l'atmosphère de Londres en Paris et pour cela c'est fait tirailler un bout d'oreille à hauteur de quatre mille euro d'amende (sur de ne pas ainsi laisser de confusion sur le montant) soit 0.0000006557% de son chiffre d'affaire. L'assemblée générale des actionnaires, (dans l'Ohio - USA) a du trembler...de fou rire.

L'huma raporte les propos de la CGT de Rouen ils sont terriblement accusateurs : 

: « Pour le nuage de mercaptan (2011NdCleR), la société aurait du passer en correctionnelle. Mais le Procureur de la République a décidé de les faire passer devant le tribunal de police. Ils n’ont été condamnés qu’à 4 000 euros d’amende, alors qu’il y avait mise en danger d’autrui. Ils auraient dû avoir de la prison avec sursis, et l’amende aurait pu grimper jusqu’à 75 000 euros ! Cela aurait pu être dissuasif, et empêcher ce qui s’est passé aujourd’hui. Mais la sécurité, ce n’est pas leur priorité ». Deux ans plus tard, en 2015, un « incident d’exploitation » a aussi mené au déversement de 2 000 litres d’huile dans le réseau d’évacuation des eaux pluviales.

Au fait, une des Grande réforme de Touthenmacronaparte  aura été de casser les CHSCT. Laisser les mains libres au patronat conduit à des crimes écologiques et rend ceux qui les ont permis complice de ces écocides.

Voila un beau sujet de convergences de luttes entre droit des salariés, sécurité au travail, protection des populations et avenir de la planète.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article