Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Même devant l'évidence, l'Etat et ses condottieres restent dans le déni

 

Conférence de presse surréaliste

 

 

photo prise ce samedi 3 aout à Nantes et validée par tous les journalistes présents avec contre-enregistrements et prises de vue.

photo prise ce samedi 3 aout à Nantes et validée par tous les journalistes présents avec contre-enregistrements et prises de vue.

Pas vu depuis Papon qui accusait les manifestants d'avoir agressé la paisible pacifique police républicaine de 8 Février 62.

Malgré les photos, les vidéos, les témoignages y compris issus de ses rangs et des services officiels, la Walkyrie de L'IGPN et son écuyer, mandatés par le Kakou des chaussettes à clous haut parleur de Matignon, pour protéger l'Elysée, tous nient les violences policières.

« L’emploi de la force était légitime en réaction à des jets de projectiles », affirme la directrice du service. Même clarine rayonnante venant des alpages de la place Beauvau pour le chef de l’unité de coordination des enquêtes de l'IGPN  : « A partir du moment où ils prennent ces projectiles, pour nous, juridiquement, ils sont légitimes à riposter. » Circulez, il n' y a rien à voir.

Mais où sont passés les témoignages de ceux qui (dont la protection civile !) affirment le contraire? 

Et là, splendeur d'un Ubu rayonnant :  « Peut-être que nos enquêteurs ne l’ont pas vu, je ne sais pas. »

Donc notre assermenté est certain de ce qui est à décharge pour ses services mais n'est pas au courant de ce qui est charge ?

Soit ils sont tout deux incompétents (ce qui serait étonnant ; sauf accumulation d'idiots façon matriochka, on ne met pas des incapables à ces postes là ) soit ce sont des menteurs au nom de la raison d'état et, dans la charrette qui doit emporter Castaner, ils doivent faire parties des meubles.

Déjà adossé à une histoire bien chargée, entaché par des accumulations de commandements faisant par la bavure le mode de fonctionnement et de décoration de l'institution, le ministère de l'intérieur est nu. Il se montre dans toute son utilité : il n'est plus qu'une officine à planifier et réaliser la répression. L’assermentation servant non pas de garantie pour le droit mais de rempart protégeant les dysfonctionnements.

C'est aussi cela le régime de Touthenmacronaparte.

La question non pas seulement d'une 6e République mais de la place de l'état dans le combat politique est devenue une des première urgence.

Depuis un siècle, le nombre de socio démocrates (SFIO ou PS) ayant été sur mandat de leur parti des ministres de la répression et du cassage de gueule est aussi conséquent que venant d'ailleurs à droite. Sachant qu'en plus ils ont souvent été plus zélés dans la répression que la droite canal historique. Castaner ne fait exception bien au contraire.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article