Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après la disparition de Steve à Nantes, quand Toubon descend dans l'arène

L'Etat et ses représentants

devant une nouvelle enquête 

Certainement que Touthenmacronaparte et son porte-flingue officiel auraient aimé ne pas voir débarquer cela.

S'invite dans le tour de table, cela chamboule l'étiquette

S'invite dans le tour de table, cela chamboule l'étiquette

Après les procs et leur cheffe en chef de Vendômes qui s'emmêlent les lacets dans la pratique légale de la justice,

Après la nageuse synchronisée entre le FMI la BCE et ses culpabilités non sanctionnées,

Maintenant le Kakou des casinos, le blindé des tapis verts qui va mal dormir.

Le Défenseur des droits s'est "saisi d'office" afin d'enquêter sur la disparition de Steve Maia Caniço à Nantes pendant la Fête de la musique, après une opération policière controversée ont indiqué mercredi les services de Jacques Toubon, confirmant une information de Loopsider.

 

 

Après la disparition de Steve à Nantes, quand Toubon descend dans l'arène

 

 

Décidement, ce Toubon n'en finira pas de surprendre - positivement - Canaille le Rouge.

Après les conditions d'interception des migrants, des expulsions des demandeurs d'asile, voila maintenant qu'il met son stylet dans la plaie purulente de la beauvau-macroncratie entre la censure du droit de manifester et les CRS transformés en maîtres-noyeurs, le Défenseur des Droits se singularise.

Bravo.

"Si le Défenseur des droits a décidé de s'auto-saisir avant même qu'il reçoive un signalement ou une demande d'enquête de la part des plaignants, c'est parce que cette opération a choqué", a déclaré à l'AFP Marianne Rostan, avocate qui a
déposé la semaine dernière une plainte collective émanant de 85 personnes "pour mise en danger de la vie d'autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l'autorité publique".
    
"Ce n'est pas seulement les personnes qui étaient sur place qui dénoncent les conditions de cette intervention. Il y a des associations, des députés, des autorités publiques, même des syndicats de police, qui s'élèvent pour dénoncer les conditions
dans lesquelles cette intervention s'est déroulée"
, a-t-elle souligné.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article