Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Démocratie et Curiosités informatiques

ou, pour voter,

quelle confiance

dans un bandit manchot ? 

 

Démocratie et Curiosités informatiques

Plaisir de l'exploration des NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication), nous venons de recevoir l'édition estivale d'une version informatisée des truands du macronat.

Canaille le Rouge qui participe à tous les scrutins sauf ceux qui bafouent la démocratie, cherche en vain depuis une semaine à user de son droit de vote pour exiger un référendum lui permettant de dire son opposition à la privatisation d'AdP (pas que celle-ci d'ailleurs, mais en l’occurrence celle-ci*.)

Et là, perplexité... avant rictus d'énervement marqué.

Le ministre qui avec maestria a su mettre tous le savoir-faire de ses ficheurs, listeurs, écouteurs hantant les coursives de la maison des chaussettes à clous pour organiser le prêche du télé-évangéliste de l'ultralibéralisme élyséen, initiative privée d'un parti politique,  est 5 mois plus tard dans l'incapacité de mettre en oeuvre une disposition constitutionnelle.

Il a certainement du prendre l'option LBD dans la mise à jour du logiciel "gestion démocratique" et là, ça plante.

Pour se défendre devant l'avalanche de bugs divers et variés qui surgissent dès qu'on pose un doigt sur le clavier connecté, cet argument justification massue : "il faut s'assurer que celui qui participe est bien inscrit sur la liste électorale de la commune".

Concernant  Canaille le Rouge, le message qui s’affiche sur son écran est le suivant :

"la Commune n'existe pas".

Attestée sur les registres depuis 1236, elle figure pourtant es qualité depuis au moins la révolte (historique) des" bonnets rouges" depuis 1675.

Outre que cela voudrait dire que les participants sur crédits publics à l'action de grâce médiatique hivernale de Touthenmacronaparte n'étaient pas contrôlés à l'entrée (quelle crédibilité dès lors pour le résultat présenté comme un exemple de démocratie participative), La Canaille s'en va illico aller demander le remboursement de la part communale de ses impôts locaux. Il s'interroge par ailleurs pour savoir s'il ne va pas attaquer celui qui se présente comme le maire de la Commune et ses adjoints pour usurpation de fonction et le préfet et son administration pour complicité active.

Bien sûr, avant cela, Canaille Rouge ne manquera d'aller en mairie pour voter physiquement, la loi l'y autorise.

Nul doute que le premier magistrat, par ailleurs co-marche-pied local d'un certain Ferrand Richard, sera ravi de la visite.

Canaille le Rouge vous tiendra informé.

* sachant qu'il est plus que probable que Pepy et ses larron.e.s vont proposer la transformation de la SNCF en Société Anonyme, combien de parlementaires se mobiliseront-ils-elles pour que les même disposition soient prise concernant le service public ferroviaire SNCF ? 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article