Racisme et les amitiés politiques particulières

Publié le 10 Avril 2019

Avec le gouvernement hongrois

Racisme  et les amitiés politiques particulières

Canaille le Rouge va revenir sur le résultat des élections israéliennes mais avant d'aller voir les fascistes du moyen orient une halte "culturelle" chez ceux de l'UE.

Le PPE (conglomérat de la droite réactionnaire à Straxelle et Brusbourg) n'en finit plus de se tortiller pour ne pas avoir à exclure Orban et ses acolytes de leur groupe parlementaire. Leur argument "certes ce n'est pas bien ce qu'ils font mais ce n'est que douteux pas avéré"  peut-il résister à ce qui est une définition claire et sans discussion de comportements ouvertement racistes et facistes et construit avec des bases "goebbelsiennes" ?  

Jugez-en: 

Voici ce que la Bande de Wauquier & C° garde dans ses rangs pour éviter qu'ils rejoignent le groupe de la confrérie de la haine. Qu'ils puissent être inscrits dans les deux montre la porosité de la pseudo cloison qui les sépare.

Jugez-en: 

"L'Opéra national de Hongrie accumule les polémiques. Quelques mois après avoir retiré de sa programmation la comédie musicale Billy Elliot, sous prétexte que le spectacle « risquait de transformer les petits garçons hongrois en homosexuels », la maison lyrique se trouve au cœur d'une polémique raciste. 

C'est la production de Porgy and Bess de Gershwin, actuellement à l'affiche, qui est concernée. La direction de l'opéra a demandé aux chanteurs blancs de signer un document dans lequel ils reconnaissent s'identifier comme afro-américains. Un curieux moyen de contourner le souhait du compositeur George Gershwin, ainsi que ses ayants-droit, que l'opéra soit chanté exclusivement par des artistes noirs. 

Selon le site internet hongrois Index, la direction a demandé aux chanteurs de signer un document où était écrit : « Je, soussigné(e), déclare par la présente que l'origine et la conscience afro-américaines font partie intégrante de mon identité. Pour cette raison, je suis particulièrement heureux de pouvoir jouer dans l'opéra de George Gershwin, Porgy and Bess ».

Toujours selon le même site internet, la majorité des chanteurs ont signé le document, de peur que cela puisse avoir une incidence sur leurs futurs engagements à l'opéra dans le cas contraire. 

En désaccord avec le choix de l'Opéra national de Hongrie, Tams-Witmark, société américaine qui gère les droits de Porgy and Bess, a obtenu que soit indiqué en rouge sur les programmes de salle : « La manière dont cette production de Porgy and Bess est conçue n'est pas autorisée et est contraire aux exigences relatives à la présentation de l'œuvre ».

Ce à quoi l'opéra a répondu que dans un pays comme la Hongrie, monter une production avec uniquement des chanteurs noirs était impossible. Szilveszter Ókovács, le directeur général de l'Opéra, a refusé de répondre aux questions du quotidien britannique The Guardian. Se contentant de renvoyer aux réponses déjà données au site internet Index. 

C'est-à-dire, non pas des réponses, mais une suite de questions sur l'identité noire. Dont « Quelle couleur est noire selon le nuancier de couleurs Pantone ?», « L'un des grands-parents de Barack Obama était blanc, pensez-vous que cela aurait été juste s'il avait chanté dans Porgy and Bess » ou encore « Garderiez-vous votre calme si vous achetiez un objet aperçu dans la vitrine d'un magasin, mais que le vendeur vous informait que vous n'aviez pas le droit de l'acheter parce que vous n'êtes pas noir ? ».

(Source les info de France-Musique)

 

Si nous mesurons que cet Orban est copain comme cochon avec le facho donné gagnant à Tel Aviv, l’inquiétude doit au plus vite se transformer en force de lutte pour la démocratie et le droit des peuples

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article