8 Mars et les mots qui écorchent la langue

Publié le 11 Mars 2019

 

 

l'avez vous remarqué ?

Musiciennes libres de Douarnenez (mars 2019)

Musiciennes libres de Douarnenez (mars 2019)

Est-ce dû à un esprit de synthèse orienté ?

A une peur génétique de nantis ?

A lire, voir, entendre tout ce qui se trimbale sur le sujet, la journée internationale de lutte pour les droit des femmes, devient très vite Journée pour les droits des femmes (quand de n'est pas "de la femme" comme il y a la journée du fromage ou de la samba).

Les dimensions "lutte et internationale" ? passées aux oubliettes. Rappeler que c'est à deux communistes qu'en revient la maternité (Clara Zetkin et Rosa Luxemburg) ? ça va pas la tête , faut pas pousser !  

Dire que la Révolution russe de 1917 s’enclenchera le 8 mars du calendrier grégorien  par une manifestation des femmes,  faudrait pas non plus trop leur en demander.

Tant qu'on y est, pourquoi pas leur demander de rappeler que le droit de vote des femmes a été imposé à Alger en 1944 (avec la complicité de De Gaulle qui avait demandé aux gaullistes de soutenir  la proposition) par le communiste Fernand Grenier ? Et pas pour leur rôle dans la résistance, comme une sorte de condescendante récompense (leur rôle est réel, absolument incontournable et ne se débat pas en terme de récompense), mais comme l'aboutissement d'une lutte portée par les communistes depuis 1920 et le congrès de Tours. 

Le pire c'est qu'il y a des chiennes de garde qui mordent autant que les chiens. On pouvait sur le sujet espérer que non. 

Faut pas rêver.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost0
Commenter cet article